Le blog du monde by LN et Gueg

Blog voyages en famille et expatriation en Martinique

Derniers articles
27 décembre 2022Road-trip USAOù en sommes-nous dans nos préparatifs de ce grand voyage familial ? A 2 mois de notre départ, avons-nous beaucoup avancé dans nos préparatifs ? La réponse est plutôt mitigée… Par rapport à notre premier tour du monde en mode jeune couple, nous avons du mal à nous plonger dans l’organisation de ce road-trip tout en gérant la vie quotidienne avec nos 3 enfants, nos boulots à temps plein, et nos week-ends assez denses !! Mais on a quand même fait quelques démarches supplémentaires depuis notre précédent article, que vous pouvez d’ailleurs retrouver ici, si vous l’avez manqué. L’instruction en famille pour les enfants Depuis le 1er septembre 2022, il ne s’agit plus simplement d’informer le directeur académique de son département de son intention de passer ses enfants en instruction en famille (IEF), il faut remplir une demande d’autorisation. Vous trouverez toutes les nouvelles réglementations en vigueur ici : https://www.education.gouv.fr/l-instruction-dans-la-famille-340514 Il y a plusieurs motifs possibles. Dans notre cas, il s’agit de l’éloignement géographique de tout établissement scolaire public. Nous avons déposé notre demande auprès du rectorat. La location de notre appartement Nous sommes actuellement propriétaires de notre appartement donc nous avons décidé de le louer en meublé pendant notre absence. Pour avoir une rentrée d’argent qui ne sera pas négligeable et aussi pour que l’appartement continue à vivre. Car ici, en Martinique, tout peut très vite moisir à cause du taux important d’humidité. On laisse nos meubles mais il faut enlever toutes nos affaires…. Et avec 3 enfants, ça s’accumule vite. C’est parti pour un gros tri et empaquetage !!! Dernière ligne droite. Valise ou sac à dos ? Nous avons analysé les deux options et pour l’instant on part sur l’idée de prendre des valises. Parce qu’on en a déjà en stock ici (alors qu’il nous faudrait acheter 4 sacs à dos neufs…) et on se dit qu’on pourra y mettre plus de choses que dans des sacs à dos. Car on voudrait amener des vêtements mais aussi des jeux pour les enfants, pour les occuper et qu’ils aient quelques repères… Ensuite, normalement on n’aura pas tant de transferts à pied à faire donc on espère réussir à nous déplacer avec les enfants et les valises sans trop galérer. Mais on ne sait pas trop si c’est la meilleure option. Si vous avez des retours d’expérience ou des conseils à nous donner, nous sommes preneurs. Nouvelles réservations effectuées ✔️ Nos pass pour Disney World et Universal Studios. On a eu du mal à cliquer sur valider, tellement les prix sont fous… Si hallucinants qu’on les partage avec vous. Vous n’êtes pas prêts… Pass 2 jours à Disney avec un parc différent par jour (on a choisi Animal Kingdom et Magic Kingdom) : …. 1132€ pour 2 adultes et 2 enfants. Oui oui vous avez bien lu ! Pass 3 jours à Universal Studios avec 2 parcs au choix : …. 1533€ pour 2 adultes et 2 enfants. (Il faut savoir que pour pouvoir faire l’attraction du Poudlard Express, il faut forcément un billet 2 parcs, car le train traverse les 2 parcs… Ils sont sacrément malins ces américains !!) Voilà donc un beau budget pour ces fameux parcs. On espère bien en profiter !! ✔️ Match de basket de la NBA à Los Angeles✔️ Logement San Fransisco ✔️ Location voiture à Los Angeles Notre planning Pour rappel ! Modification : Il y a eu un petit changement sur le jour de départ : suite à une modification des plans de vol de la compagnie, nous partons le 18 février à 16h20 de Fort de France. 19 février – 1er mars (10 jours) : sud de la Floride, Miami, Key West, Everglades2 mars – 11 mars (10 jours) : Orlando et les parcs d’attraction13 mars : Vol Miami-Los Angeles13 mars – 20 mars (8 jours) : Los Angeles21 mars – 18 avril (29 jours) : Road-trip en camping-car dans les parcs de l’Ouest Américain19 avril – 25 avril (7 jours) : San Fransisco26 avril – courant mai : on envisage certainement quelques semaines au MexiqueCourant juin… : pour ensuite terminer par l’ouest du Canada avec des températures plus clémentes… Pour conclure Le début du voyage est plutôt bien organisé. C’est la suite après l’ouest américain qui est encore un peu floue. Mais il nous reste encore un peu de temps avant le départ pour potasser. Il nous faut aussi faire notre demande d’ESTA pour l’entrée aux USA et faire des devis pour une assurance santé pendant le voyage. Car avec trois enfants en bas âge, on aura sûrement quelques petits bobos pendant le voyage… (On préfère prévoir que d’être pris par les tarifs de santé aux USA en cas de besoin). Il faut aussi que l’on trouve une banque avec des frais minimes à l’étranger, (on a quelques pistes avec des banques en ligne, mais idem si vous avez des retours d’expérience, on est preneurs) et des forfaits téléphoniques avec des giga à l’étranger. Tout ça tout en vidant notre appartement et en terminant nos dernières semaines de travail et d’école. On ne devrait pas s’ennuyer mais vivement le 18 février quand même !!! On a tous hâte de commencer cette aventure américaine 🙂 [...]
23 octobre 2022La RéunionQue faire en une semaine à la Réunion, l’île intense (8 jours sur place) ? Juillet 2022, nouvelle destination de vacances pour aller rendre visite à la petite sœur de Gueg, qui habite sur l’île de la Réunion depuis 18 mois. Nous avons fait le choix de partir sans les enfants pour pouvoir profiter à fond de l’île intense. Même si la séparation était difficile, nous ne regrettons pas notre choix. Nous avions un timing serré, c’est pourquoi nous ne sommes partis qu’une semaine soit 8 jours sur place. Grâce à Lolotte qui a déjà bien vadrouillé sur l’île, nous avons pu découvrir de nombreux aspects de la Réunion. Nous allons vous détailler les immanquables (surtout sportifs !) de la Réunion en 8 jours. Et vous allez voir qu’une semaine à la Réunion, c’est possible ! Climat et généralités de la Réunion Nous sommes partis du 24 juillet au 2 août, soit en plein hiver austral ! En bord de mer, les températures pouvaient varier entre 18 et 25°C en journée. Mais nous avons également eu des températures extrêmes descendant jusqu’à quelques degrés (2-4°C) en altitude… Au piton du Maïdo par exemple (2203m d’altitude) ou bien au Piton de la Fournaise (2632m d’altitude au cratère). Il vaut mieux prévoir de très bons vêtements chauds si vous prévoyez ces différentes excursions. A cause de la menace des requins, la baignade libre est interdite sur tout le littoral, sauf dans les zones aménagées avec un filet anti-requins. Ou bien dans le lagon là où la plage est protégée par la barrière de corail. Nous ne nous sommes pas baignés, car l’eau était un peu fraîche à notre goût, mais il y avait tout de même des baigneurs sur les quelques lieux de baignade autorisés. Et beaucoup de monde sur les plages. Car même si c’est l’hiver, juillet/août est une période de vacances scolaires pour les Réunionnais. Nous avons seulement fait une sortie plongée donc heureusement que nous avions prévu notre maillot de bain. Oui par contre la plongée est autorisée, car les autorités reconnaissent que les attaques de requin ne ciblent pas les plongeurs. Nous logions à Petite Ile, au sud de l’île. La Réunion fait le double de la superficie de la Martinique, soit 2500 km2. Mais à cause du relief montagneux de l’île, les villes et habitations se concentrent principalement sur la côte rendant les distances et les temps de trajet assez longs. Que faire en une semaine à la Réunion ? Le détail de nos journées Voilà notre planning qui peut être réorganisé à votre guise. Vous pouvez cliquer sur les journées qui vous intéressent ou tout faire défiler 🙂 Le Sud Sauvage : de Saint Philippe à Sainte Rose Randonnée dans le cirque de Cilaos Saint Leu/Saint Gilles : visite du centre de soins et d’observation des tortues marines et plongée Lever de soleil au Maïdo, marché de Saint Paul et cascade des Aigrettes Activité en vogue à la Réunion : du parapente à Saint Leu Randonnée au Piton de la Fournaise Trek de deux jours dans le cirque de Mafate Une semaine à la Réunion, on commence par découverte du Sud Sauvage : de Saint Philippe à Sainte Rose On débute notre exploration de l’île par le Sud. Au départ de Petite Ile, on atteint rapidement notre premier stop de la journée : la rivière de Langevin et la cascade Grand Galet juste au bord de la route. Et là bim, on en prend déjà plein les yeux ! Elle est incroyable avec au moins 8 bras d’eau. (Les cascades de Martinique ne peuvent même pas rivaliser ah ah…). Difficile de réussir à prendre la cascade dans son ensemble. Jugez par vous-même. On redescend un peu la route pour atteindre un sentier où l’on marche 15 minutes pour découvrir la Cascade de Trou Noir. Là aussi, un ensemble de plusieurs bras qui tombent dans un grand bassin bleu. Superbe. Direction Saint Philippe pour le repas, à l’entrée de l’enclos du grand brûlé. Lolotte nous amène au restaurant la Case Volcan. Le principe est génial. En guise de carte, on nous apporte des amuse-bouche de tous les plats et des différents jus pour faire notre choix. Cela nous donne déjà un petit aperçu de la succulente gastronomie réunionnaise. Nos choix se portent sur du cabri massalé (de l’agneau), du poulet dakatine (à la cacahuète) et du boucané bringelles (porc aux aubergines). Un régal ! On vous recommande ce restaurant. Puis on entre dans L’enclos par la route des laves. Il s’agit de l’enclos où lorsque le volcan du Piton de la Fournaise entre en éruption, déverse ses coulées de lave. Il reste de grandes traînées de lave noire séchée sur des kilomètres et des kilomètres. Un paysage lunaire au bord de la mer. Par endroit la végétation tente de repousser un peu. C’est magnifique et impressionnant. Des panneaux indiquent les années des différentes coulées de lave. On arrive à la chapelle Notre-Dame des laves à Sainte-Rose qui a survécu à une coulée de lave en 1977. La lave s’est arrêtée juste devant sa porte ! On fait marche arrière pour rentrer à Petite Ile avec un stop à l’Anse des Cascades, espace aménagé qui a l’air idéal pour une journée pique-nique ou détente en famille. On y découvre une jolie forêt de palmiers aux troncs orange-dorés entourés de falaises d’où coulent plein de mini cascades en filets. Et en plus il y a une petite plagette avec de jolies barques de pêche. Un lieu hautement photogénique ! Fin de journée sur la plage de Grande Anse avec un très joli coucher de soleil aux couleurs violacées. Jour 2 : Randonnée dans le cirque de Cilaos Niveau : difficile ! Départ vers 9h en direction du centre de la Réunion, dans l’un des trois cirques de l’île : le cirque de Cilaos. On emprunte la folle route aux 400 virages ! Attention à ceux qui ont le mal des transports… Cette route sillonne le cirque de Cilaos au milieu des montagnes. Il fait un temps magnifique. C’est un superbe spectacle. Après 2h de route, on atteint le point de départ de la randonnée de la Chapelle, une faille rocheuse qui se trouve tout au fond tout au fond du cirque de Cilaos… On nous avait prévenus que les randonnées à la Réunion étaient difficiles mais là… en guise d’entrée en matière on est servis !!! On descend d’abord le long de la rivière pendant près de 45 minutes en la traversant de nombreuses fois. Petite remontée pendant 10-15 minutes puis on continue à descendre jusqu’au bord de la rivière, au fond du cirque… Quand on sait que la randonnée se fait en aller-retour par le même chemin, on se dit qu’il va falloir tout remonter ensuite ! Une fois tout en bas, ce n’est pas terminé, il faut continuer à progresser en escaladant de gros rochers et en faisant encore de nombreuses traversées de la rivière. Il n’y a pas vraiment d’indications du chemin à suivre. C’est assez fatigant et il fait un peu froid. Pause pique-nique et enfin on s’approche de l’entrée de la faille. C’est impressionnant. Normalement on peut poursuivre au fond de la grotte pour voir une cascade. Mais comme il fait froid et qu’il nous faudrait marcher dans l’eau glacée jusqu’aux cuisses… on ne s’y aventure pas. Longue et fastidieuse remontée de 2 bonnes heures pour retrouver la civilisation ! On se détend les jambes en découvrant le centre-ville très mignon de Cilaos. C’est un charmant village de montagne, on se croirait dans les Alpes. Et on trouve du réconfort dans un café en dégustant… une bonne gaufre et un chocolat chaud ou capuccino ! Ce n’est pas les grandes chaleurs! C’était difficile mais on a eu un bel aperçu de Cilaos. Des paysages montagnards magnifiques. Jour 3, Une semaine à la Réunion : caler une journée détente pour ses muscles ! Observer les tortues à Saint Leu et plonger à Saint Gilles Départ pour la côte ouest de l’île à Saint-Leu, pour visiter Kelonia, le centre d’observation et de soins des tortues marines. Attention, nous avions prévu de faire la visite guidée de 11h30 mais nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette idée. Trop de monde fait la queue et ce ne sera pas possible d’entrer à l’heure pour la visite guidée. Si vous voulez en bénéficier, venez en avance avant l’horaire prévu ! Nous avons donc parcouru le site en autonomie. C’est une belle visite, notamment avec des enfants ! On peut y voir des tortues en convalescence qui se rétablissent dans les bassins du parc. Et il y a une superbe vue sur le lagon depuis le 2e étage. Bon alors c’est sûr que pour nous qui vivons en Martinique, voir des tortues en bassin, ne nous a pas beaucoup émus. On ne veut pas faire les gens blasés (!!!) mais on a souvent l’occasion de voir des tortues en mer ! Mais le site est une mine d’informations. Par exemple, on a enfin appris le temps de croissance entre un bébé tortue et sa taille adulte : entre 6 et 10 ans. Pause déjeuner sur la jolie plage des 3 Bassins juste au Nord de Saint Leu : samossas, rougail saucisses et des saute-mines (nouilles sautées). Un régal. Ensuite, nous avons rendez-vous à la marina de Saint Gilles pour une sortie plongée. (Pour une fois que la garde des enfants n’est pas un souci). Toujours une petite part d’appréhension avant de se retrouver à l’eau. Mais la plongée était très jolie au milieu de canyons créés par d’anciennes coulées de lave. Pas de coraux colorés mais on a pu observer de beaux et gros poissons. Baliste titan, baliste clown, poissons clowns dans leurs anémones, poissons papillons par exemple. Il y avait beaucoup de courant, la plongée était assez technique mais le moniteur nous a dit qu’on s’était bien débrouillés. (en fait il avait eu peur en nous voyant débarquer pas très à l’aise !) Nous avons plongé à la Bouée Sud Canyon au large de Saint Gilles pour les connaisseurs. End of the day sur la très chic esplanade de Saint Gilles en cherchant au loin les baleines dans l’océan. J4 : Que faire en une semaine à la Réunion ? Assister au lever de soleil au Maïdo, marché de Saint Paul et cascade des Aigrettes Un must-do de son séjour d’une semaine à la Réunion ! Premier réveil nocturne du séjour (4h30), pour aller assister au lever du soleil au sommet du Maïdo avec vue sur tout le cirque de Mafate. 1h40 de route dont une bonne partie à slalomer dans la montagne. En arrivant en haut, il y a du monde mais c’est raisonnable. Par contre, ce qui n’est pas raisonnable c’est la température… Heureusement que grâce aux colocataires de Lolotte nous sommes bien équipés parce qu’il fait 4-5°C. Nous sommes à 2203m d’altitude ! Les premières lueurs oranges arrivent sur les montagnes et d’un coup, pfffiou le soleil pointe le bout de son nez. C’est magnifique. Le cirque de Mafate s’éclaire de plus en plus. On aperçoit des petits villages au fond. Il y a aussi une valse d’hélicoptères ! Le survol de Mafate au lever du soleil est une excursion classique. On reprend la route vers St Paul et son marché. C’est un énorme marché juste en bord de mer avec de nombreux stands en tout genre : nourriture, vanille, rhums arrangés, vêtements, souvenirs et artisanat local, fruits et légumes, mais aussi olives, tapenades, charcuterie. Les odeurs et les couleurs sont merveilleuses. On a l’impression d’être dans le Sud de la France. Pendant notre balade, on aperçoit même au large quelques dauphins sauter depuis la plage. Un beau souvenir. Pause déjeuner sur la jolie plage animée de Boucan-Canot où l’on déguste, accompagnés d’une bonne bière Dodo, les fameux sandwichs réunionnais : des gratinés. Un gratiné aux « bouchons » pour LN, sa découverte coup de cœur culinaire de la Réunion. Il s’agit de petites bouchées cuites à la vapeur (un peu comme des raviolis chinois) entourées d’une pâte fondante et farcies de viande parfumée (porc ou poulet). On peut les déguster à l’apéritif accompagnés d’une sauce soja ou à… [...]
19 octobre 2022Road-trip USAUn nouveau grand projet pour 2023 est en route! On vous en dit plus dans ce premier article. Présentation du road-trip en famille Nous nous étions toujours dit en rentrant de notre premier tour du monde que nous repartirions avec nos enfants. Dans l’idéal 10 ans plus tard. Bon en juin 2012 on ne s’imaginait pas qu’il y aurait trois mini routards qui complèteraient notre famille… mais on reste motivés !!! 2012-2022, on y est ! L’opportunité s’est présentée pour LN de demander un mi-temps annualisé, c’est-à-dire de travailler à temps plein la moitié de l’année et de ne pas travailler du tout la deuxième moitié mais en touchant un salaire toute l’année. La réponse est arrivée fin août avec confirmation de la période non travaillée du 1er février au 31 août. Le projet est lancé. Nous allons faire un long voyage de plusieurs mois en famille!!! Départ prévu le 19 février 2023. Alors on part où ? Ce ne sera pas un tour du monde. D’abord nous avions en tête de voyager 3 mois aux Etats-Unis. Nous sommes déjà allés à New York (https://lemondebylnetgueg.com/sujets/voyager-a-letranger/new-york/) mais il nous reste encore beaucoup à découvrir aux USA. Nous avons choisi de parcourir la Floride et les grands parcs de l’Ouest Américain. Mais finalement, en analysant le budget, on s’est vite rendus compte que pour les USA il faut prévoir des dépenses bien plus importantes que ce qu’on envisageait ! Nous avons donc réduit le séjour aux USA à 2 mois et nous sommes encore en réflexion pour visiter un ou plusieurs autres pays en mai et juin. A 4 mois du départ, on en est où dans les préparatifs ? ✔️ Billet d’avion Fort de France – Miami, départ le 19 février ✔️ Itinéraire Floride, presque tous les logements réservés en Floride. ✔️ Location voiture Floride ✔️ Billet d’avion Miami – Los Angeles, départ le 13 mars ✔️ Logement Los Angeles ✔️ Réservation camping-car pour 1 mois via le site https://www.campingcar-online.com/fr/ et itinéraire road-trip dans les parcs quasiment bouclé ! ✔️ Nombreuses modifications du budget… Pour l’instant on a essayé de prévoir un budget journalier tout compris de 300€ par jour. Mais trouver des logements pour 5 revient tout de suite plus cher que des petits logements pour 2 donc les dépenses grimpent vite. Une autre grosse (énorme) dépense à prévoir sont les parcs d’attraction à Orlando… Nous aimerions aller à Disney World, aux studios d’Universal et à Légoland. Et bien, les tarifs sont ahurissants… Il va falloir faire des choix sur les activités de notre voyage. Planning provisoire si certains veulent nous rejoindre ! Certaines escales peuvent paraître longues mais nous avons opté pour placer plusieurs journées de repos par ci par là pour prendre notre temps avec les enfants. Pour ne pas toujours être en train de rouler ou de visiter. Prendre le temps et profiter de cette pause en famille ! 19 février – 1er mars (10 jours) : sud de la Floride, Miami, Key West, Everglades 2 mars – 11 mars (10 jours) : Orlando et les parcs d’attraction 13 mars : Vol Miami-Los Angeles 13 mars – 20 mars (8 jours) : Los Angeles 21 mars – 18 avril (29 jours) : Road-trip en camping-car dans les parcs de l’Ouest Américain 19 avril – 30 avril (12 jours) : San Fransisco Mai – juin… : à définir ! Bilan 1 A 4 mois du départ, il nous reste encore de nombreuses choses à finaliser mais on se projette de plus en plus. Si vous voulez plus d’informations, notamment sur le budget, on pourra approfondir dans le bilan du mois prochain. Dites-le nous en commentaire ! ❤ A bientôt sur nos différents réseaux. ❤ [...]
3 mars 2022Saint MartinQue faire, que voir pendant un court séjour sur l’île de Saint Martin ? Nous y avons passé 4 jours en famille fin novembre 2021. Nous vous proposons un tour d’horizon de nos visites pendant ces quelques jours. L’occasion de vous évader un peu ou de préparer des prochaines vacances. Présentation de l’île de Saint Martin, au coeur des Caraïbes Saint-Martin (en néerlandais : Sint Maarten ; en anglais : Saint Martin) est une île du nord-est des Antilles située à 250 km au nord de la Guadeloupe et 240 km à l’est de Porto Rico. Elle est partagée entre deux États par une frontière de 10 km séparant : la partie française située dans le nord de l’île, collectivité d’outre-mer depuis 2007 la partie néerlandaise située dans le sud de l’île, État autonome du royaume des Pays-Bas depuis le 10 octobre 2010 Nous sommes allés visiter Saint Martin en novembre 2021, pendant les jours fériés de la Toussaint. Nous étions en famille, il s’agissait de notre premier voyage à 5 (hors métropole). Bébé Albane était alors âgée de 8 mois. Nous avons beaucoup aimé. C’est une île des Caraïbes, elle fait partie des îles de Guadeloupe mais Saint Martin est bien différente de la Guadeloupe et de la Martinique. Le côté hollandais est très américanisé. Les plages et la couleur de l’eau sont magnifiques. Le seul bémol avec un bébé est qu’il n’y a pas beaucoup d’ombre sur les plages. On y trouve quantité de transats et parasols. On nous a expliqué que c’est en partie suite au passage d’Irma en 2017 qui a causé beaucoup de dégâts. Voilà pour la petite présentation, maintenant place au récit de nos visites.   Où loger à Saint Martin ? Nous avons trouvé un logement très sympa à Oyster Pond dans une résidence de plusieurs appartements avec piscine partagée et une vue de dingue sur l’océan et Saint Barth. Idéal pour passer des vacances avec les copains tout en étant chacun chez soi ! Voici le lien Airbnb. Mais attention il faut réserver longtemps à l’avance ! C’est un peu excentré pour ressortir se faire un resto le soir mais le rapport qualité prix était top. Une autre idée de lieu de chute pour dormir peut être Orient Bay, un peu plus au nord d’Oyster Pond. C’est un bourg très animé avec de nombreux restaurants et une très belle plage. Comment se rendre à Saint Martin ? Depuis la Martinique, il n’y a pas de vols directs. Il faut faire une escale à Pointe à Pitre en Guadeloupe. Nous avons volé avec Air Caraïbes, mais Air Antilles fait aussi les liaisons. Donc le trajet se résume (en théorie) à 45 min de vol vers Pointe à Pitre, escale de temps variable puis à nouveau 45 min de vol jusqu’à l’aéroport de Grand Case. En arrivant, nous avons tout de suite récupéré notre voiture de location à l’aéroport. Et conseillés par notre hôte nous avons fait un stop au magasin U de Grand Case pour faire nos courses. C’était effectivement une bonne idée car il n’y avait plus d’autres supermarchés en allant vers notre location. Que faire à Saint Martin ? 1. Visiter le côté hollandais de l’île Infos pratiques : attention dès le passage du panneau de la frontière hollandaise, il n’y a plus de réseau téléphonique français. Repérez votre itinéraire, un bon resto avant de traverser puis mettez vous en avion si vous ne voulez pas avoir une facture de folie en rentrant ! Côté argent, ce n’est pas l’euro qui est en application. Donc là aussi, renseignez-vous auprès de votre banque car vous aurez des frais de retrait ou de paiement avec votre CB. Procurez-vous quelques dollars US avant votre arrivée pour être tranquille. Enfin, une autre différence pratique entre les deux côtés de l’île est la langue parlée. Du côté hollandais, l’anglais est plus utilisé que le français. Maintenant que vous savez tout cela, on peut vous en dire un peu plus sur ce qu’il y a à voir et à faire de ce côté-là.   Pour notre première journée sur l’île, nous avons décidé de nous rendre dans le sud pour explorer la partie hollandaise de Saint Martin. Direction Philipsburg, la capitale de la partie néerlandaise. La ville est bordée d’une longue plage de sable blanc. Son centre ville se compose de quelques rues commerçantes qui regorgent de magasins de souvenirs, de bijouteries et de nombreuses boutiques de marques diverses et variées. On y flâne en admirant les nombreuses fresques de street art qui égaient la ville. Passage par Old Street, reconstitution colorée d’une rue hollandaise des temps passés, où trône un vieux et beau modèle de voiture jaune devant laquelle tout le monde prend la pose! Pour le déjeuner, le bébé criant famine, nous nous sommes arrêtés rapidement dans un petit lolo coloré qui nous avait attiré mais… ce n’était pas une bonne idée… On aurait dû pousser sur le front de mer ! Donc pas d’adresse de restau à vous conseiller sur Philipsburg, à vous de tester… On poursuit notre exploration vers Maho Beach, la plage célèbre pour sa situation, puisqu’elle est placée juste devant la piste de l’aéroport international princess Juliana. On y voit passer juste au-dessus de nos têtes toutes sortes d’avion, du petit jet au gros porteur American Airlines juste avant leur atterrissage. Sensations garanties ! C’est impressionnant. Les plus gros avions atterrissent généralement entre 12h et 15h. Les enfants (et nous aussi) ont adoré. Et pour finir notre visite de cette partie hollandaise, petit bain sur la jolie plage à l’eau turquoise de Mullet Bay. 2. Passer un jour de farniente totale sur l’îlet Pinel Si vous souhaitez passer un jour de vacances à ne rien faire, juste chiller et profiter, nous avons trouvé l’endroit parfait. Rendez-vous à Cul-de-Sac, (à l’embarcadère de l’étang de la Barrière) pour prendre un bateau-taxi qui vous amènera directement sur l’Ilet Pinel. Départ toutes les demi-heures, 10€ l’aller-retour pour 10-15 minutes de traversée. Une fois sur l’îlet Pinel, si vous souhaitez passer la journée sur un transat et manger dans l’un des deux restaurants, pensez à réserver au moins la veille. C’est souvent complet. Nous avons déjeuné et savouré les délicieux cocktails du restaurant Karibuni. Des serveurs au petit soin qui courent entre le restaurant et la plage toute la journée. Il est aussi possible de faire le tour de l’îlet Pinel, d’y faire du snorkelling et de trouver un spot tranquille pour pique-niquer. (mais peut-être pas beaucoup de coins ombragés…) Il y a deux autres plages en plus de la plage principale mais pour cette fois-ci nous n’avons pas joué les explorateurs ! On vous laisse le faire pour nous 🙂 Une journée parfaite, à passer avec des amis. Et terminez-là par une pool-party dans votre location et ce sera encore plus crazy! 3.Visiter Grand Case et randonnée au Pic Paradis Un autre spot incontournable de Saint Martin est la visite du petit centre et de la longue plage de Grand Case, sur la côte ouest. Grand Case est le 2e plus gros bourg de la partie française. Une eau limpide et du sable blanc en plein cœur du bourg. Un ponton destroy pour sauter ou faire des photos originales so instagrammables ! Il reste de nombreux vestiges du passage d’Irma mais les petits restaurants du front de mer se sont relevés et carburent le midi. Ils font la renommée de Grand Case. Nous avons déjeuné au Coin des Amis, un très bon rapport qualité prix avec vue directe sur mer. On paie les accras à la pièce et on se combine son assiette, plat + accompagnement comme bon nous semble ! Et comme à Philipsburg et un peu partout à Saint Martin, de nombreuses fresques colorées jonchent la ville. Ensuite, à moins de 20 minutes en voiture de Grand Case, vous pouvez vous rendre au Pic Paradis, le point culminant de l’île de Saint Martin. Il est possible de monter à pied depuis Loterie Farm en 45 minutes ou bien de monter en voiture jusqu’à ce que la route ne permette plus d’avancer puis de marcher une dizaine de minutes pour atteindre plusieurs points de vue sur l’ensemble de l’île. Avec les enfants, nous avons choisi la 2e option et pendant les dix petites minutes, c’était un bonheur de marcher au milieu de dizaines de papillons colorés. Au sommet les spots des panoramas ne sont pas indiqués mais nous en avons trouvé deux différents en suivant les sentiers. On domine toute l’île. Pendant la montée, certains chanceux nous ont relaté avoir croisé des singes. Ouvrez bien les yeux ! 4. Les plus belles plages de Saint Martin Profitant de notre voiture de location, nous avons passé en revue les différentes plages de l’île pour avoir un aperçu de ce que l’île avait à offrir ! Nous ne nous sommes pas souvent posés car comme on l’a déjà dit plus haut, il n’y avait pas beaucoup d’ombre et il fallait tout de suite prendre un transat avec parasol. Mais sachez qu’il est possible de profiter de toutes les plages de cette manière et de s’y reposer ! De manière générale, nous avons été séduits par la couleur limpide et turquoise de l’eau sur tout le littoral de Saint Martin. C’en était même impressionnant. Attention, je vais peut-être choquer mais l’eau n’est pas si belle en Martinique !! Enfin pas sur toute toute l’île 🙂 Voici un aperçu de quelques unes des plus belles de Saint Martin (autres que celles détaillées ci-dessus). La plage de Baie Rouge et sa porte colorée La plage de Long Bay perdue au milieu des lotissements Friar’s Bay L’une des plus célèbres : Orient Bay avec son lot de paillottes les pieds dans le sable. 5. Passer une (ou plusieurs) soirées à Orient Bay La transition est toute trouvée pour vous dire de ne pas hésiter à rester pour une soirée à Orient Bay (après votre journée farniente à la plage). Il y a une place très animée avec de multiples restaurants à tester car la gastronomie de Saint Martin est réputée. (Nous aurions bien voulu essayer l’Atelier par exemple). Nous avons eu la chance d’y être le soir d’Halloween et c’était digne d’un film américain ! Une bataille géante de mousse était en train de s’y dérouler entre enfants et ados déguisés de toute sorte. Une soirée mémorable qui a fait suite au tour des maisons pour la récolte des bonbons dans les quartiers résidentiels d’Oyster Pond, bourg de notre location. Les enfants étaient aux anges.   6. En profiter pour visiter l’île voisine de Saint Barthélémy A 45 minutes de bateau, c’est aussi l’occasion (si votre budget le permet) de passer une journée à Saint Barth pour découvrir l’ambiance jet-set et branchée mais pas que ! On vous raconte notre journée en cliquant sur le lien suivant : https://lemondebylnetgueg.com/un-jour-pour-visiter-saint-barth/ Notre avis sur la friendly island, l’île de Saint Martin Nous avons adoré notre séjour à Saint Martin, très certainement parce qu’à cause des conditions sanitaires actuelles, nous n’avons plus si souvent l’occasion de voyager et de découvrir de nouveaux lieux, aussi nous étions tous ravis de jouer à nouveau les touristes. C’est une île très accueillante qui se relève de ses blessures d’Irma. Elle est très appréciée des touristes américains et on comprend bien pourquoi ! Certes il n’y a pas de randonnées ou de cascades à découvrir comme ses voisines de la Caraïbe, mais elle est parfaite pour se reposer sur des plages magnifiques, faire du shopping, bien manger et se prendre un avion sur la tête! Ce n’est pas chose commune 🙂 Alors ça vous a donné envie de découvrir Saint Martin ? Ou bien vous connaissez déjà ? N’hésitez pas à nous le dire en commentaires, sur le blog, sur facebook ou instagram, à partager et enregistrer l’article s’il vous a plu. Vous pouvez aussi retrouver la vidéo de nos vacances à Saint Martin et Saint Barth en cliquant ci-dessous ! [...]
4 décembre 2021Les AntillesQue voir ? Que faire pendant une journée sur l’île de Saint Barth ? Pendant nos vacances à Saint Martin, cet automne 2021, nous avons décidé de passer une journée sur l’île de Saint Barthélémy, certainement la plus célèbre des îles des Antilles Françaises. On ne sera sûrement plus jamais aussi proche avant longtemps, c’était l’occasion de découvrir cette fameuse île mythique !Nous sommes partis de Marigot (côté français de St Martin) en vedette maritime avec la compagnie Voyager. Un départ le matin à 9h et un retour le soir à 17h de St Barth. La traversée n’est pas donnée (240€ l’aller/retour pour 2 adultes et 2 enfants), mais on s’y attendait. 1h de traversée assez calme. (On avait quand même tous pris un Mercalm car on avait lu que ça pouvait secouer. En tout cas, nous n’avons pas été malades…) Arrivée à Gustavia On accoste au petit port de Gustavia. Une fois sortis de l’embarcadère, on longe la longue et jolie rue commerçante bordée de nombreuses boutiques de luxe. On se contente de passer à côté des boutiques. On n’est pas venus pour faire du shopping (et accessoirement ce n’est sûrement pas dans notre budget 🤑). On récupère notre petite Kia Picanto de location chez St Barth Location (40€ par jour) et on commence notre tour de l’île.L’île n’est pas très grande, 24 km carré. On peut facilement faire le tour dans la journée. L’Anse du Gouverneur Première étape au sud : l’une des réputées plus belles plages de l’île. L’Anse du Gouverneur. En effet, déjà vue d’en haut, elle semble magnifique : une petite crique d’eau turquoise bordée de sable blanc. Elle est d’accès facile, il y a un petit parking pour stationner. Mais une fois sur la plage, après avoir admiré la beauté des lieux, on se rend vite compte qu’il n’y a absolument pas d’arbres, donc pas d’ombre… On fait juste un petit bain pour goûter l’eau et on reprend vite la voiture car avec Bébé A de 8 mois, on ne va pas s’amuser à cuire au soleil ! Mais le spot est très joli. On passe rapidement par Anse de Grande Saline, que l’on atteint en traversant une dune. L’eau y est très belle aussi. La côte Nord Lorient On met cap vers le Nord de l’île direction Lorient. Plus particulièrement…. Son cimetière ! Vous avez tous deviné pourquoi ?! Bien sûr : pour aller découvrir LA tombe de ce cher Johnny !!! On a eu beau expliqué aux enfants qu’ils ne retourneraient sûrement pas de sitôt à St Barth et que Johnny était l’un des plus célèbres chanteurs français, ils n’ont pas daigné sortir de la voiture !!! Ils le regretteront un jour c’est certain ah ah ah. En tout cas, la tombe vaut le détour. Toute blanche, jonchée de petits galets déposés par des particuliers et décorée de compositions florales en forme de guitare et même de moto ! La plage de Lorient est très belle, on comprend aisément pourquoi Johnny a voulu reposer là. La baie de St Jean Il est temps de trouver un endroit pour manger. On tente d’entrer au (célèbre) Nikki Beach sur la plage de Saint Jean. Mais malheureusement c’est sur réservation. Un mal pour un bien, le gentil vigile à l’entrée nous indique qu’il y a d’autres restaurants de plage du même genre, un peu plus loin sur la baie. Pour y accéder, il faut entrer par les hôtels qui donnent sur la rue. Heureusement qu’il nous a donné ce conseil, car je ne sais pas si on aurait osé entrer dans la réception d’un de ces beaux hôtels de Saint Barth pour demander si on pouvait déjeuner dans leur restaurant. Alors que finalement en arrivant au restaurant, on découvre une très bonne ambiance plage et décontractée. C’est ainsi qu’on se retrouve au Pearl Beach dans la baie de Saint Jean. On se fait plaisir et l’addition s’en ressent ! 19€ le plat enfant : nuggets/frites de luxe ! Pour une addition totale de presque 200€ pour nous 4… Le train de vie à St Barth est aisé et ça se voit. Les routes sont en très bon état et presque toutes bordées de petits murets. L’île est très propre. On devine de belles et grosses villas cachées derrières les énormes portails. Bref ça respire le luxe et l’argent à Saint Barth. L’aéroport de Saint Barth Une autre attraction de l’île (comme à Saint Martin d’ailleurs) c’est de regarder décoller et atterrir les avions sur la minuscule piste de l’aéroport. En se positionnant juste au-dessus de l’aéroport, on peut admirer les prouesses des pilotes qui n’ont pas beaucoup de temps pour décoller sinon l’avion termine sa course dans la mer ! On peut aussi les voir depuis la plage se St Jean où ils frôlent le sable avant de se poser. Les points de vue de l’île Pour terminer notre découverte de Saint Barth, nous sommes allés jusqu’à la pointe ouest en allant vers Colombier. Un point de vue avec table d’orientation nous a offert un joli panorama sur l’Anse des Flamands et les petits ilets des alentours. Et enfin à l’entrée de Gustavia, pour admirer le port et la ville depuis les ruines du fort Gustav. C’est une très jolie petite balade. Et on a même eu droit à une rencontre surprise 🙂 Notre avis sur Saint Barth Nous sommes ravis d’avoir pu découvrir l’île. Elle ne ressemble pas aux autres îles des Antilles Françaises. Elle nous a plutôt rappelé l’ambiance de la Côte d’Azur, Saint Tropez par exemple mais bordée d’une eau turquoise ! L’idéal (si le budget le permet) serait d’y passer une nuit ou deux pour découvrir la vie nocturne et le charme de l’un de ses beaux hôtels. Alors ça vous a donné envie d’aller vous baigner sur l’une des belles plages de Saint Barth ? Ou bien vous préférez quelque chose de plus préservé ? N’hésitez pas à nous le dire en commentaires, sur le blog, sur facebook ou instagram et à partager l’article s’il vous a plu 🙂 [...]
10 juin 2021Journal de notre installation en Martinique / MartiniquePartir vivre en Martinique au bord de la mer et sous les cocotiers… Profiter du sable chaud tous les week-ends… S’expatrier sur une île des Caraïbes. “S’expatrier” dans le sens de quitter tous ses repères, sa famille, ses amis, sa région d’origine pour vivre en Martinique une autre vie au soleil. Changer de vie pour s’installer en Martinique ? Vous en rêvez ? Une opportunité d’emploi s’offre à vous ? Vous voulez un nouveau départ ? On vous dit tout ! Depuis que nous avons créé et mis à jour le blog sur notre vie en Martinique, nous recevons de nombreux messages de familles souhaitant aussi sauter le cap et partir vivre en Martinique. Forcément, quand on est au début du processus « d’expatriation » ou de changement de vie, on se pose beaucoup de questions. Dans cet article, nous avons recensé les 12 questions que vous nous posez le plus fréquemment. Et nous tâchons d’y répondre selon notre vécu, notre expérience de vie en Martinique. Les réponses, comme d’habitude, n’engagent que nous. Peut-être que tout ne se passera pas de la même façon pour vous, selon votre tempérament, vos habitudes mais en tout cas voilà notre ressenti en toute transparence sur notre expérience de partir vivre en Martinique. Rappel de notre situation 1. Comment s’adaptent les enfants à ce changement de vie ? 2. Comment se passe l’école en Martinique ? 3. Y a-t-il du racisme sur l’île ? 4. Prendre un conteneur avec ses affaires ou seulement des valises ? 5. Est-ce facile de trouver un emploi en Martinique ? 6. Dans quelle ville s’installer ? 7. Comment est la circulation en Martinique ? 8. La vie est-elle chère dans les DOM ? 9. Comment se passent une grossesse et un accouchement en Martinique ? 10. Y a-t-il de l’insécurité sur l’île ? 11. Quels sont les inconvénients de l’île ? 12. Qu’est-ce qui est le plus dur dans cette expatriation ? Notre situation actuelle Pour rappel, nous sommes arrivés sur l’île le 1er octobre 2018, (il y a 2 ans ½ au moment où on écrit cet article), avec nos deux enfants, à l’époque âgés de 5 ans ½ et 23 mois. Il ne s’agissait pas d’une mutation mais d’un nouvel emploi. Seul Gueg avait un nouveau contrat de travail et LN était en congé parental. Au jour d’aujourd’hui (juin 2021), Gueg travaille toujours au même endroit. LN vient enfin d’avoir sa mutation de professeur des écoles. (Je ne m’étendrai par sur le sujet dans cet article, mais n’hésitez pas à nous écrire par message pour plus d’infos). Nous avons changé de logement une fois car nous avons décidé d’acheter. Et nous avons testé l’expérience de la maternité dans les îles avec une autre petite fille qui est venue nous rejoindre fin février ! Voici maintenant les réponses à vos questions. On commence avec la première question qui revient très souvent quand une famille nous contacte : 1. S’installer et vivre en Martinique : comment s’adaptent les enfants à cette nouvelle vie ? C’est en effet un point très important qui peut empêcher une famille de mettre son projet de partir vivre en Martinique ou ailleurs, à exécution. Nous étions nous aussi très inquiets à l’idée de faire changer nos enfants d’école, quitter leurs repères, notre famille, nos amis etc. Alors qu’en fait, il faut faire confiance à nos enfants et à leur capacité d’adaptation. Ils sont très surprenants. Un des points essentiels selon nous, est de ne pas communiquer son stress ou ses inquiétudes, pour qu’ils puissent se faire leur propre impression de cette nouvelle vie. Et tout s’est très bien passé. Nous avons habité à Schoelcher en arrivant et Nana s’est tout de suite bien intégrée à sa nouvelle école. (école Anse Madame) La première année, nous sortions tous les we à la plage et les enfants adoraient cela. Ils sont un peu plus « blasés » au bout de 2 ans ½ mais une fois qu’ils sont sur la plage, ils sont ravis. Ils se sont fait de nombreux copains et sont souvent invités à des fêtes d’anniversaire ! C’est un bon indicateur d’intégration. Nous avons rencontré de nombreuses familles « d’expatriés » parties elles aussi vivre en Martinique, qui sont maintenant nos amis et les dimanches à la plage avec tous les enfants sont très joyeux. L’avis de Nana et Jojo : On aime les randonnées, les pique-niques à la plage et le fait qu’il fasse toujours beau et chaud comme ça on peut aller dehors tous les jours ! 2. Et justement comment se passe l’école en Martinique ? Il y a beaucoup d’informations et de rumeurs qui circulent sur les écoles en Martinique, notamment sur les taties (les atsem en maternelle ou les agents communaux en primaire) mais nous n’avons jamais eu de problèmes avec nos enfants. Bon il faut dire qu’ils sont très calmes et se fondent dans le moule « élèves » sans trop de difficultés. Mais même parmi nos amis, les problèmes à l’école restent rares. Sur le fonctionnement de l’école primaire (publique) de notre fille, je trouve qu’il n’y a pas beaucoup de projets et peu de communication école-parents. Le directeur est un peu aux abonnés absents… Par contre, les enfants ont eu la chance de toujours avoir des instits géniales, dynamiques et très motivées. N’ayant testé qu’un seul groupe scolaire, je ne préfère pas généraliser ! En période de grève ou d’insatisfaction, il peut y avoir des phénomènes propres à la Martinique ! Vous arrivez le matin pour déposer les enfants et surprise la porte de l’école est cadenassée… Parfois, il y aura quand même classe une fois la chaîne coupée, parfois non… C’est la loterie. Dans certaines écoles, un uniforme sera demandé. Mais ce n’est pas partout. Préparez-vous à recevoir une liste de matériel à acheter longue comme le bras que ce soit pour les enfants de maternelle ou de primaire. On dirait que le budget des écoles n’est pas la priorité des mairies et tout est à la charge des familles… Apparemment c’est comme cela partout et depuis toujours, à nous de nous adapter ! Nous sommes globalement satisfaits de l’école de nos enfants. Le récit de nos premiers jours sur l’île avec notamment la liste de matériel pour l’année de GS de Nana est dans ce précédent article : Ecole, rhum et plages… A la découverte de la Martinique 3. S’installer et vivre en Martinique : Est-ce qu’il y a du racisme ? C’est aussi l’une des questions qui revient fréquemment car il y a cette idée reçue que les « métropolitains » sont mal vus et mal accueillis quand ils viennent pour vivre en Martinique. Nous n’avons JAMAIS ressenti cela et nous aimerions réussir à véhiculer un autre message. Nous trouvons d’ailleurs les martiniquais bien plus ouverts que les habitants en métropole ! Tout le monde dit toujours bonjour partout et avec le sourire. Et non, on ne fait pas passer les martiniquais avant les métropolitains dans les files d’attente. Et les gens sont toujours très charmants avec les enfants. Il ne faut pas venir avec un esprit conquérant. Être ouvert, avoir envie de dialoguer, d’échanger avec les martiniquais et tout se passera bien 🙂 4. Charger toutes ses affaires dans un conteneur ou ne rien prendre pour s’installer en Martinique ? Alors bien sûr, si le conteneur est compris dans votre offre d’emploi et pris en charge par l’entreprise, vous n’avez pas besoin de vous poser la question. Si ce n’est pas le cas, il faut peser le pour et le contre. Nous avons opté pour la solution de tout racheter en arrivant sur l’île et de ne partir qu’avec neuf valises. Un conteneur coûte très cher. Nous avions des devis à 6000 ou 8000€ le trajet. En métropole, nous habitions dans une maison et en Martinique nous allions emménager dans un appartement. Nous n’aurions de toute façon pas pu tout amener. Nous avons stocké la plus grosse partie de nos affaires dans un grenier chez les parents d’LN. Puis nous avons placé (prêté) beaucoup de nos meubles chez nos amis en attendant notre retour ! Nous avons aussi fait le choix de mettre notre maison de métropole en location plutôt que de la vendre. Nous ne sommes pas passés par une agence et pour l’instant tout se passe bien avec les locataires. A notre arrivée en Martinique, nous avons eu de la chance de trouver un logement où les anciens locataires laissaient quelques meubles que nous avons pu directement leur racheter. Et ensuite, il y a un tel turn-over sur l’île qu’il est facile de tout trouver d’occasion sur le bon coin ou sur des groupes facebook locaux. (Mada Familia, vivre en Martinique….) Cela permet en arrivant de parcourir l’île en fonction des différents achats que l’on souhaite faire à droite et à gauche. Nous avons également trouver d’occasion nos différentes voitures. L’autre raison qui ne nous a pas fait prendre de conteneur pour venir est que nous n’envisageons pas de passer le restant de nos jours à vivre en Martinique. Donc nous n’aurons pas envie de devoir à nouveau débourser cette somme pour ramener tous nos meubles en métropole. En plus, on se rend compte que tout le mobilier et l’électroménager vieillit mal à cause de l’humidité. Nos premières impressions en arrivant en Martinique sont dans cet article : Premiers pas sur l’île aux fleurs 5. S’installer et vivre en Martinique : Est-ce facile de trouver un emploi ? Nous ne pourrons pas répondre directement à cette question car nous n’avons pas expérimenté la recherche d’emploi. Comme on a l’habitude de répondre, on conseille toujours de préparer son projet de vivre en Martinique en venant avec un contrat signé pour au moins l’un des deux membres du couple. C’est plus rassurant selon nous surtout si vous partez avec des enfants. Ensuite, en se basant sur notre entourage, nous avons vu beaucoup de personnes trouver un emploi dans leur secteur, assez rapidement. LN côtoie de nombreuses mamans au foyer, mais qui le restent par choix ! 6. Dans quelle ville s’installer pour vivre en Martinique pour trouver un logement ? Déjà, pour vous aider dans vos recherches, sachez que vous pouvez faire appel à une société de mobilité si l’entreprise où vous arrivez a plus de 10 salariés. C’est un service de l’état gratuit pour vous. N’hésitez pas à les solliciter : il s’agit de la société Hom’up, experte en mobilité. Ensuite, pour la localisation, cela dépendra beaucoup du lieu de votre emploi. Si vous travaillez sur Fort de France ou le Lamentin par exemple, nous vous conseillons de vous installer plutôt vers le Nord pour être dans le sens inverse des embouteillages (voir question suivante !). Notre premier logement se trouvait à Schoelcher (site de la ville de Schoelcher) et nous aimons énormément Schoelcher ! A tel point, que quand nous avons entrepris des recherches pour un achat immobilier, nous ne cherchions que sur Schoelcher ou les quartiers de Fort de France qui touchaient Schoelcher. Schoelcher est une petite ville très agréable avec pas moins de 5 plages (c’est très pratique en cas de confinement à 10km !), un front de mer vivant les soirs et week-end avec des restaurants sur la plage où il fait bon retrouver les copains ou manger une glace, ainsi qu’une immense place réputée dans toute la Martinique (on exagère à peine) avec terrains de baskets et grands espaces pour défouler les enfants après l’école ! Vous avez compris, on adore notre ville d’adoption ! C’est vraiment tout près de Fort de France et des nombreuses zones commerciales qui bordent la rocade. C’est central et pratique pour se rendre soit sur une plage du sud soit sur une plage du nord les week-end. Si vous préférez vivre plus dans la campagne, des amis habitent à Ducos, un peu plus au sud et s’y plaisent bien également. 7. S’installer et vivre en Martinique : On entend souvent parler de la circulation très dense en Martinique, est-ce vrai ? Malheureusement oui et c’est l’un des gros points noirs de l’île. Si vous regardez une carte de la Martinique, vous vous rendrez vite compte qu’il n’y a qu’un seul axe routier majeur pour traverser Fort de France : il s’agit… [...]
25 avril 2021Guide des balades et randonnées en MartiniqueLors d’une excursion dans le nord de la Martinique, arrêtez-vous pour visiter l’Habitation Céron, située au Prêcheur, dans une ancienne habitation. Vous découvrirez un grand parc fleuri qui se répartit autour d’un énorme Zamana, arbre tricentenaire, qui étend ses branches et son feuillage sur près d’un hectare. Comment se rendre à l’Habitation Céron ? Nous sommes retournés à l‘Habitation Céron pour la seconde fois courant avril 2021 car nous cherchions une balade facile et courte à faire avec bébé, (fraîchement arrivée il y a peu pour ceux qui n’étaient pas au courant !). Et en effet il s’agit d’une boucle d’1h facile avec un bébé ou un enfant en porte-bébé. Par contre nous ne conseillons pas aux poussettes car le sentier n’est pas adapté. Pour vous y rendre, en arrivant du bourg du Prêcheur et juste avant la plage d’Anse Céron (et la route bordée de cocotiers), prenez le chemin sur la droite vers l’Habitation et son parc. Il y a un parking à l’entrée. La balade dans la forêt tropicale Une fois votre billet acheté à l’accueil (Adulte : 8,00 € / Enfant de 3 à 12 ans : 5,00 €) la promenade commence le long des ruines de l’ancienne habitation. Vous traversez ensuite un pont de bois pour enjamber un petit ruisseau. Là, vous longez la cacaoyère (plantation de cacaoyers). Les cabosses de cacao récoltées sur l’Habitation, permettent de transformer les fèves en cacao marchand, vendu à la boutique de l’Habitation Céron. Puis, en plein cœur du parc, vous ne pourrez pas manquer l’immense et majestueux Zamana ! Elu plus bel arbre de France en 2016, il est répertorié comme l’un des plus gros arbres visibles des Petites Antilles. Son amoncellement de branches et feuillages le rende magnifique et impressionnant. On se sent tout petit face à la nature devant lui. Ensuite débute une promenade en sous-bois où vous slalomez dans la jungle jusqu’à la rivière en contre-bas. Enfin, retour près du zamana pour un petit circuit fleuri au milieu d’alpinias, de pandanus et d’autres espèces tropicales avant de retourner au point de départ. Hors pandémie, le restaurant de l’Habitation est réputé pour être de très bonne qualité. On peut achever la visite par un bon repas au bord de l’eau. L’Habitation Céron, un lieu un peu excentré, mais à ne pas manquer pour tous les amoureux de la nature. Retrouvez plus de renseignements, notamment sur le restaurant sur le site de l’Habitation Céron. D’autres idées de balade avec des enfants en bas âge : Jardin de Balata et Zoo de Martinique. Retrouvez également notre article pour un itinéraire parfait lors de vos vacances en Martinique : Itinéraire Martinique 10 jours ! Pour ne rien manquer. [...]
19 avril 2021Guide des balades et randonnées en Martinique / La MartiniqueAujourd’hui, on vous emmène non pas découvrir UNE cascade, mais bien deux cascades, et cela à moins de 10 min du centre de Fort de France. Il s’agit du site de la cascade Didier ou plutôt des cascades de Didier. Les moins téméraires n’oseront pas s’y aventurer car sachez que l’accès est interdit… D’ailleurs, un panneau au début du parcours le rappelle. Il s’agit toutefois d’une randonnée bien connue de la Martinique et souvent fréquentée. Caractéristiques Durée : 30 min pour atteindre la première cascade, puis 40 minutes de plus pour arriver à la deuxième cascade. Difficultés : Première cascade Didier, assez facile, difficulté majeure : la traversée du tunnel. Deuxième cascade Didier, difficile. Comme toujours, pensez à prendre de l’eau, des chaussures adaptées et un maillot de bain pour faire trempette (et il est obligatoire pour pouvoir accéder à la seconde cascade à moins de finir trempés). Et une fois n’est pas coutume, une lampe de torche est également indispensable !! Comment se rendre au point de départ de la randonnée de la Cascade Didier ? Au départ de Fort de France, prendre la direction Didier et continuer tout droit sur la route de Didier. Le point de départ se situe en haut du parcours santé de Didier, juste à côté de la station d’épuration. Descriptif de la randonnée des cascades de Didier Après avoir passé le panneau zone interdite ;-), le sentier commence et descend assez raide. Attention en cas de pluie, il peut devenir très glissant. La traversée du tunnel Un petit pont de fortune permet de passer au-dessus d’une rivière et le sentier remonte de l’autre côté jusqu’à atteindre l’entrée d’un tunnel. C’est la partie originale de la randonnée de la cascade Didier : il faut, en effet, traverser un tunnel d’environ 150m de long, en équilibre sur un tuyau de canalisation. L’ambiance est sombre, humide et les petits mammifères nocturnes qui logent au niveau du plafond peuvent en effrayer plus d’un. Pas d’inquiétude, en cas de perte d’équilibre, il n’y a pas de grand précipice, vous aurez simplement droit à un bain de pieds dans de la boue peu ragoûtante. A la sortie du tunnel (si vous n’avez pas fait demi-tour juste avant), prendre tout de suite à droite et longer la rivière. La balade est fraîche et agréable au milieu de la forêt tropicale. Certains passages peuvent être étroits avec de jeunes enfants. La première cascade Didier Vous arrivez à la première cascade en 15 à 20 minutes. Il s’agit en fait de deux chutes d’eau jumelles l’une à côté de l’autre qui se rejoignent dans un joli bassin vert. Il est possible de s’y baigner, le spot est très agréable. Vers la deuxième cascade Didier Pour les plus courageux, il est possible de continuer jusqu’à la seconde cascade. (On déconseille cette deuxième partie aux jeunes enfants) Pour cela, il faut traverser le bassin des premières cascades vers la gauche et emprunter le chemin qui monte à flanc. Des cordes peuvent aider à se hisser pour la première partie. Un fois au-dessus de la première cascade, le chemin consiste en fait à remonter le lit de la rivière durant environ 40 min. Impossible de ne pas mettre les pieds dans l’eau. A certains endroits, le niveau de l’eau peut monter au-dessus des genoux. L’accès n’est pas des plus simples. Par contre, la récompense vaut le coup : la seconde cascade est plus haute que la première et généralement moins fréquentée. Spot magnifique. Cette cascade entre facilement dans notre top des plus belles cascades vues aux Antilles. Elle a du débit, une belle hauteur et le bassin pour se baigner est bien agréable. Elle se mérite mais en vaut la peine 🙂 Retour au point de départ en redescendant par le même parcours. Durant toute la randonnée, au cœur de la forêt tropicale, entre bambous et fleurs tropicales, observez bien les troncs d’arbre, il est fréquent d’apercevoir la fameuse matoutou falaise locale (mygale!) ! Vous connaissiez cette randonnée ? Elle vous tente lors d’un séjour en Martinique ? Les autres cascades de Martinique : La cascade Couleuvre La cascade An Ba So La cascade de Saut Gendarme –> Retour à la liste de toutes les randonnées que nous vous conseillons en Martinique <– [...]
30 janvier 2021La MartiniqueQue faire en Martinique ? Que voir en Martinique ? 9 blogueuses ou lectrices de notre blog ont joué le jeu d’écrire à notre place. Elles vous livrent ici l’un de leur coup de cœur en Martinique. Du classique au lieu moins connu, il y en a pour tous les goûts. Découvrez les vite dans ce nouvel article. Les Anses d’Arlet Plongée au Diamant La rhumerie JM L’habitation la Salle à Ste Marie Randonnée de la Boucle du Vauclin Randonnée Presqu’île de la Caravelle La route des Gués Cœur Bouliki La culture de la canne à sucre et la maison de la canne Coup de cœur n°1 : Laura et Maxime ont été séduits par les Anses d’Arlet Nous sommes Maxime et Laura et nous sommes venus sur cette magnifique île durant 16 jours en décembre 2020. Nous avons eu un véritable coup de coeur pour cette île au point de vouloir venir y vivre ! De ce fait, ce fut très dur de choisir un seul coup de coeur .. Nous avons donc choisi : Les Anses d’Arlet A première vue, c’est une belle petite ville bordée d’une magnifique plage. Un ponton, de l’eau turquoise, des restaurants en bord de mer et un rocher à 50 mètres du rivage qui promet aux amateurs de snorkeling (masque et tuba) de se régaler les yeux. Étant amateur de snorkeling, notre premier réflexe est de foncer vers le rocher pour découvrir les fonds marins. Nous ne sommes pas des grands nageurs. Le rocher est vraiment facile d’accès et même pour les enfants. Et là c’est l’émerveillement ! Un aquarium naturel ! Une concentration de mouvements et de couleurs. Une biodiversité importante. Je ne connais malheureusement pas les noms mais on a vu des dizaines et des dizaines de poissons colorés ou non, des coraux multicolores, des étoiles de mer, des oursins, des serpents de mer, des murènes, des poissons trompette et pleins d’autres encore dont je ne connais pas les noms. Des bouées délimitent la zone et ils indiquent en détail les espèces que vous pouvez y rencontrer. Nous avons visité quelques pays en Asie (Bali, Thaïlande, Sri Lanka, Philippines) où on a aussi pratiquer du snorkeling. Mais on n’a jamais vu autant de diversité de poissons au même endroit ! Certains chanceux peuvent aussi voir des tortues. On les a cherchées mais on les a seulement vues à Anse Dufour (et c’est déjà extra !). Nous avons passé le reste de la journée à flâner dans cette eau chaude et turquoise de la mer des Caraïbes avec la vue sur l’Église des Anses d’Arlet et ses collines. Et pour terminer, nous avons mangé dans un de ces restaurants en bord de mer. Un planteur à la main, un Colombo de poulet dans l’assiette et cette vue sur l’eau turquoise .. Quel bonheur !  Retrouvez Maxime et Laura sur leur blog –> https://marchesurunglobe.com/ et sur instagram : @laura_mchln Coup de cœur n°2 : Elen nous fait découvrir les fonds marins au Diamant Hello, je m’appelle Elen et je tiens la plume de « Voyager Connecté », un blog dans lequel je relate mes voyages et découvertes à travers le monde. Globe-trotteuse aguerrie, je suis aussi depuis 2 ans une plongeuse confirmée. Par deux fois, j’ai eu la chance de découvrir l’île aux fleurs : la Martinique et ses paysages paradisiaques ! Mais ce que je préfère sur ce petit bout de France des Antilles, c’est sans hésitation faire de la plongée au Rocher du Diamant !  Plongée sous-marine au Diamant Emblématique de la Martinique, le rocher du Diamant est une formation volcanique située à 2 kilomètres des côtes. Elle promet aux plongeurs qui fréquentent le lieu des trésors sous-marins d’exception, considérés comme les plus beaux de toute l’île ! Classée réserve naturelle protégée, des tortues et autres barracudas viennent nager parmi les coraux multicolores que comptent la célèbre faille que le rocher du Diamant abrite. Sachez avant tout que pour effectuer cette sortie plongée sous-marine, il vous faudra au minimum avoir en poche le niveau 1 (PADI ou FFESSM). Pourquoi ? Et bien parce que parfois, de très forts courants peuvent sévir dans la zone, rendant la progression d’une palanquée un peu compliquée. Hormis cela, ce sont des plongées simples de 12 à 25 mètres sans difficulté majeur! La toute première fois que j’ai plongé au rocher du Diamant il y a deux ans, je venais tout juste de valider mon PADI Open Water. Et quelle fût ma récompense à la fin de la semaine que cette sortie incroyable! Des poissons-lions, des tortues vertes, des étoiles de mer, des éponges par centaines, des araignées crabes … tout ce petit monde cohabite pour notre plus grand plaisir ! Malgré toute la beauté du lieu, sachez tout de même que cette sortie a un coût, et pas des moindres. Les prix peuvent légèrement différer en fonction des clubs. Mais me concernant, j’ai dû débourser 98 euros pour la double plongée avec petit déjeuner inclus sur le bateau. Pour moi, elle en vaut largement la peine. Bref, la plongée au rocher du Diamant reste définitivement mon meilleur souvenir en Martinique… par deux fois !  Retrouvez Elen sur son blog –> https://voyagerconnecte.fr/ et sur instagram : @voyagerconnecte Coup de cœur n°3 : Découverte d’une rhumerie avec Camille Je m’appelle Camille, j’ai 26 ans et je connais la Martinique depuis bientôt 4 ans ! Après plusieurs voyages à arpenter l’île, nous avons pris la décision, avec mon compagnon, de venir nous y installer en septembre 2019. Nous sommes heureux propriétaires d’une petite maison sur la commune de Sainte-Marie, située dans le Nord Atlantique. La beauté et la diversité des paysages, ainsi que l’ambiance chaleureuse qui règne vont vous charmer. La vie est tellement douce ici ! On appelle la Martinique « l’île aux fleurs » mais également « l’ile aux revenants… », vous comprendrez vite pourquoi, quand vous l’aurez rencontré. La rhumerie JM Des amateurs de Rhum par ici ? Le Rhum Martiniquais fait partie des institutions culturelles de l’île ! Impossible d’y concevoir un séjour sans visiter une distillerie. Je vous propose donc de découvrir l’une d’entre-elles, et pas des moindres : La Distillerie JM, située à Macouba, dans le Nord Atlantique de l’île. Niché au cœur de la jungle tropicale, ce bâtiment au rouge flamboyant ne vous laissera pas indifférent… Son joli jardin va vous émerveiller. Cette distillerie est encore en activité, on dit qu’elle « fume encore ». Vous aurez la chance de pouvoir traverser l’usine pour en apprendre plus sur le processus de fabrication du précieux liquide. Un atelier olfactif & diverses informations vous attendent. Le chai de vieillissement et son parfum envoûtant confirmeront votre envie d’aller déguster quelques-unes des productions « Joyaux de Macouba », parfaitement conseillés par les experts de l’équipe sur place. Toujours avec modération, bien sûr ! Une agréable balade pour toute la famille. BONUS : Et si vous alliez jusqu’au « bout du bout » de la Martinique ? La commune de Grand’Rivière se trouve à quelques minutes seulement de celle de Macouba. Ce village de pêcheurs est le moins peuplé de l’île. Pour y accéder, il faut traverser deux grands ponts au milieu de la forêt tropicale… Magique ! Retrouvez Camille sur Instagram : @cam.au.soleil On reste du côté Atlantique pour le prochain coup de coeur. Coup de cœur n°4 : Cécilia nous emmène à Ste Marie pour visiter l’Habitation La Salle Je suis Cécilia, une Martiniquaise qui partage son temps entre Paris et les Antilles. Mon blog Sugarcane Lane (la Route de la Canne à Sucre) est né de l’envie de mieux comprendre l’histoire de la Martinique. Egalement de prolonger les récits que me racontait ma grand-mère, des récits parsemés de champs de canne et des ti-punchs que buvaient les hommes (marins-pêcheurs, coupeurs de cannes, petits notables… ) dans son petit bar au sol de terre battue aux Trois-Ilets. Ainsi, j’ai pris la route des distilleries pour partager les 1001 visages du rhum. Au-delà du ti-punch, c’est une culture, une histoire, un art de vivre, des visages et des paysages ravissants, et de fabuleux itinéraires. Pourquoi vous allez aimer l’habitation la visite de l’Habitation La Salle à Ste Marie Vous allez tomber sous le charme de cette ancienne sucrerie à visiter absolument. Je vous dis pourquoi… C’est un voyage dans le temps, 3 siècles en arrière : L’Habitation La Salle fait revivre une sucrerie du 17ème siècle et c’est unique dans les Antilles. On découvre à quoi pouvait vraiment ressembler une sucrerie à l’époque des premiers colons. L’habitation ressemble à un corps de ferme et fait un peu penser à une abbaye. C’est sans doute parce que ce sont les religieux qui ont apporté leur savoir-faire dans la fabrication du sucre et la distillation. C’est une belle promenade, accessible à tout le monde et un bon spot photos Le site est plat et le parcours bien aménagé. C’est agréable et facile d’accès, qu’on ait des enfants ou qu’on ait des problèmes de mobilité. Dès l’arrivée, on est absorbé par les grandes allées accueillantes et la beauté des bâtiments en pierres et aux toits rouges. C’est un très beau jardin, sobre et bien entretenu. Il y a des bancs pour se poser en regardant les aigrettes blanches ou la petite rivière Sainte-Marie qui coule tout autour du site. On comprend mieux l’histoire de la fabrication du sucre et du rhum Avant les distilleries-rhumeries, il y a eu les sucreries où on produisait le sucre bien sûr, mais aussi un peu de guildive, l’ancêtre du rhum. Grâce aux installations, on revit presque les étapes de la transformation de la canne à sucre. Le pressage, la cristallisation du sucre dans des cônes en terre cuite, et la transformation de la mélasse (issue de la production du sucre) en guildive, l’ancêtre du rhum. On en apprend plus et sans se prendre la tête grâce à la visite commentée L’entrée coûte 5€ et un audio guide accessible grâce à un QR code à flasher à l’entrée. C’est toujours plus sympa et enrichissant d’avoir des détails et des explications en plus des habituelles pancartes. On peut suivre le parcours préconisé par l’audioguide, mais on peut aussi improviser et faire la visite comme on veut, à son rythme. Il y a aussi un petit musée dédié à l’historique du café à la Martinique, avec des machines et plein de petits objets anciens du quotidien. Il y a une cuvée spéciale Habitation La Salle L’Habitation La Salle appartient à la distillerie Saint-James qui lui a spécialement dédié deux rhums vieux. On les trouve exclusivement à la boutique de l’Habitation La Salle. Si vous êtes amateur ou que vous voulez faire un cadeau d’exception, c’est le moment car vous ne la retrouverez nulle part ailleurs. On peut combiner la visite avec d’autres sites très proches  La visite de l’habitation prend 1h30 à 2 heures. On peut commencer par la distillerie Saint-James, puis prendre le Petit Train des Plantations qui vous emmène à travers champs à l’Habitation La Salle. Ensuite on peut aller au Musée de la Banane, tout près. Retrouvez Cécilia sur son blog : Sugarcane Lane et sur Instagram : @sugarcane_lane. Coup de cœur n°5 : Partons maintenant randonner sur la côte Atlantique avec Rachel Je suis Rachel, du compte instagram : @mespetitsbonheursausoleil. Je suis graphiste de métier, photographe amateur et passionnée. Et je vis en Martinique depuis déjà plus de 20 ans. Maman de 3 enfants, j’ai mille projets, envies, voyages en tête… Je profite de chaque instant ici en Martinique pour découvrir ses moindres recoins, partager ses secrets et surtout la faire découvrir au monde extérieur et même parfois aux résidents ! J’ai d’ailleurs réalisé un ouvrage « J’peux pas… J’ai Martinique ! » qui est un guide complet pour savourer la Martinique autrement. Il est disponible dans ma boutique en ligne via mon blog www.mespetitsbonheursausoleil.com. La randonnée de la Boucle du Vauclin Je te propose de partir en direction du Vauclin, pour une balade 100% nature avec une grande diversité de paysages. Des points de vue sublimes sur l’océan, passages en forêt et en “campagne”, traversée d’un village de pêcheurs, et surtout baignade dans un lieu magique au milieu de la mangrove. Cette randonnée se nomme « la Boucle… [...]
14 janvier 2021La MartiniqueEn juin 2020, après le déconfinement, nous avons eu envie de tester une expérience particulière : dormir dans un lieu insolite, un bateau au mouillage ! Il s’agissait d’un beau voilier, la Belette, ancrée à Grande Anse. Nous y avons passé 2 nuits magiques sous les étoiles. Les enfants ont adoré. C’est d’ailleurs Nana et Jojo qui vont vous donner leurs impressions pour commencer. Qu’ont pensé les enfants de dormir dans un lieu insolite ? On a dormi dans le bateau. On a sauté. Il n’y avait que 2 chambres donc les enfants devaient dormir ensemble. Il y avait un hublot dans notre cabine. On pouvait manger dehors. Il fallait apporter la nourriture pour pouvoir manger sur le bateau. Il y avait une petite lampe veilleuse. L’annexe est tombée en panne parce qu’on l’avait emmenée sur la plage (!!). Un monsieur nous a remorqués et un autre monsieur a réparé l’annexe. On a sauté du ponton et on pouvait aussi sauter de l’annexe. Avec Papa et Nana on a fait le tour du bateau en annexe. Le bateau était un voilier. Il n’a pas bougé. Il était amarré à Grande Anse. Depuis l’annexe, on voyait plein d’étoiles de mer. Il y en avait une tout près de la plage. Présentation du voilier Nous y sommes arrivés dès le vendredi soir. David, le propriétaire du bateau nous y a conduit en annexe (petit bateau à moteur) et nous a donné les différentes indications. (Notamment pour l’utilisation des toilettes !) L’espace intérieur est petit mais bien agencé pour pouvoir y tenir à 4. Il y a 2 cabines, une petite kitchenette avec du gaz, un coin séjour et un petit coin bureau (l’ancien espace de pilotage). L’espace « séjour » est composé d’une table et de banquettes. On peut aussi installer une table sur le pont. Parfait pour le petit-déjeuner sur l’eau. On se prend pour des navigateurs (ou des pirates selon les enfants) en quête d’exploration ! La nuit tombe vite. On avait apporté de quoi se faire un repas simple car on ne se sentait pas de prendre l’annexe de nuit pour aller manger dans un resto sur la plage. La nuit à bord du voilier Les enfants sont très excités. Ils ont du mal à s’endormir. Surtout qu’on se rend vite compte qu’il fait très chaud. En essayant de calfeutrer les hublots pour ne pas avoir de lumière au réveil, ça a masqué toutes les arrivées d’air… On rouvre tout et ça va mieux. Ça ne tangue pas trop car la mer est calme. (C’était l’une de mes craintes (LN) car je suis vite sujette au mal de mer). Ce qui est impressionnant par contre, c’est le bruit du vent (ou juste de l’air) dans tous les différents cordages du voilier. Ça fait un sacré vacarme parfois peu rassurant car on dirait que quelqu’un marche sur le pont ! Mais ça n’a au final pas empêché les enfants et Gueg de dormir… Et le matin, quel bonheur de se réveiller au milieu de l’eau, des bateaux et de pouvoir prendre un bain directement en sautant depuis le pont du bateau ! Les activités à faire à bord d’un bateau Pendant la journée du samedi, nous avons utilisé l’annexe pour aller sur la plage de Grande Anse. Pour la petite histoire, nous avons noyé le moteur de l’annexe car il ne fallait pas l’accoster directement sur la plage (uniquement au ponton) mais nous ne le savions pas …. C’est de ça dont parlent les enfants ci-dessus : le remorquage par le propriétaire voisin de notre bateau puis la réparation rapide (ouf ce n’était pas grand-chose) par un autre voisin. Ah la solidarité entre marins, ça fait plaisir ! Le dimanche, nous avons profité du bateau : baignade, plongeons, snorkelling avec les tortues étaient au programme. Tout le monde a adoré ce petit séjour insolite sur l’eau. On ne peut que vous conseiller de tenter l’expérience de vous prendre pour des pirates le temps d’un week-end. Dépaysant à souhait. Alors cette expérience vous tente ? Voici le lien airbnb en cliquant ici. Pour l’instant la Belette est en rénovation mais David possède d’autres bateaux ! En Martinique, il existe d’autres hébergements pour dormir dans un lieu insolite que nous n’avons pas encore testés. Dormir une nuit dans une cabane dans les arbres au Ti Bakoua à Petite Anse. Dormir dans une bulle au Domaine des Bulles au Vauclin par exemple. Tester le glamping (camping de luxe) Retrouvez notre proposition de programme pour un séjour inoubliable en Martinique 💙 Itinéraire Martinique 10 jours ! Pour ne rien manquer 💙 Pour partager cet article sur Pinterest, vous pouvez utiliser cette photo ! [...]
8 janvier 2021Guide des balades et randonnées en Martinique / La MartiniqueCaractéristiques Durée : boucle de 3h à 3h30 en passant par la baie du Trésor Difficulté : assez difficile car peu ombragée Date : 03.01.2021 Vous aimez marcher et vous avez envie de voir des paysages originaux en Martinique qui changent un peu des plages ? Alors cette randonnée de la grande boucle qui slalome dans la réserve naturelle de la presqu’île de la Caravelle, tout à l’est de l’île, est faite pour vous. Prévoyez de l’eau et de bonnes chaussures. (boucle pointillés bleus sur la carte ci-dessous) Si par contre, vous êtes accompagnés de jeunes enfants, nous vous conseillons plutôt le petit sentier qui sillonne à l’ombre dans la mangrove au milieu des crabes. Le détail est à retrouver ici : petit sentier mangrove de la presqu’île de la Caravelle. (boucle jaune sur la carte ci-dessous) Comment se rendre au point de départ de la Grande Boucle de la Presqu’île de la Caravelle ? En ce premier week-end de cette année 2021 et sous un beau ciel bleu, Gueg est enfin allé avec plusieurs copains faire le grand tour de la presqu’île de la Caravelle. Il en a pris plein les yeux ! Enfin, car en 2 ans, nous n’avions toujours pas trouvé la possibilité d’y aller sans les enfants. Cette très belle randonnée est à effectuer dans l’idéal le matin à la fraîche car le sentier est peu voire pas ombragé du tout. Il faut prévoir entre 3h et 3h30 sans forcer. La boucle démarre au parking situé juste avant le Château Dubuc. Il y a une pancarte qui indique le départ. Les détails de la randonnée au coeur de la presqu’île de la Caravelle Prendre la direction du phare de la Caravelle. Le sentier monte tranquillement. Au bout d’une vingtaine de minutes, vous arrivez à un croisement. Là, il y a deux possibilités : soit vous montez au phare (petit crochet de 15 minutes aller/retour mais premier point de vue sympa) soit vous poursuivez directement en direction de la station météo, soit vous faites les deux ! Vous pouvez d’ailleurs avoir un aperçu de la petite balade jusqu’au phare et de ce premier point de vue dans ce précédent article –> Le phare de la Caravelle. En poursuivant vers la station météo, le sentier descend. Il arrive assez rapidement sur l’une des pointes de la presqu’ile de la Caravelle. La randonnée suit ensuite la côte avec un dénivelé raisonnable en contournant le phare à bonne distance. Le chemin devient rapidement plus étroit et surtout plus caillouteux (chaussures adaptées recommandées). La végétation, fouettée par les vents venus de l’Atlantique, est composée principalement de petits arbustes. D’exceptionnels palmiers semblent avoir été posés là par hasard, juste pour la photo souvenir. La côte, déchiquetée, est frappée par les vagues. Elle peut faire penser à une côte bretonne, à la différence de la température : ça cogne ! Le chemin borde plusieurs mignonnes petites criques sauvages mais mieux vaut atteindre la baie du trésor pour envisager une trempette. La Pointe Caracoli Le chemin remonte ensuite à la pointe Sud de la presqu’île jusqu’à la pointe Caracoli (pointe la plus à l’est de la Martinique). Cette pointe offre un magnifique panorama à 360° sur l’Atlantique à l’est, les ilets du Robert au Sud et la baie de trésor à l’ouest. Par temps dégagé, les pitons du Carbet et la montagne Pelée sont visibles en arrière-plan. Mangrove et Baie du Trésor Changement d’ambiance pour la fin de la randonnée. Elle se poursuit ensuite dans la mangrove au milieu des crabes et des mancenilliers pour rejoindre la Baie du Trésor. Là, vous trouverez un petit havre de paix : une eau limpide et calme avec très peu de fond. Un bain y sera le bienvenu après cette belle marche ! Enfin pour remonter au parking, le chemin rattrape le sentier de la petite boucle en une vingtaine de minutes. 🌴 🌴 🌴 🌴 🌴 Vous connaissiez cette randonnée de la Grande Boucle de la presqu’île de la Caravelle ? Ou bien ça vous a donné envie de la faire lors d’un prochain séjour en Martinique ? Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le commenter ou si vous êtes timide simplement l’aimer en cliquant sur le petit coeur ci-dessous 🖤 Vous pouvez aussi le partager (sur Pinterest par exemple) en utilisant la photo suivante ! Retrouvez d’autres randonnées à faire en Martinique : Guide des randonnées et balades à faire en Martinique [...]
16 juin 2020La Martinique / Où bien manger ?Cela fait maintenant 20 mois que nous sommes installés en Martinique et nous n’avons pas encore fait d’articles sur la nourriture et où bien manger en Martinique ?! Nous allons vite y remédier, d’autant plus que nous avons testé un certain nombre de restaurants sur l’île et nous pouvons maintenant dire quels sont nos préférés. Certains peuvent même être classés parmi les meilleurs restaurants de Martinique ! (Par contre, il est possible que certaines adresses ne soient pas éternelles. Nous tâcherons de les mettre à jour régulièrement) 1ere mise à jour : juillet 2021. Si vous connaissez déjà l’article, retrouvez les nouveaux restaurants testés à la fin de l’article ou en cliquant ici pour avoir la liste des restaurants de l’article. Que peut-on manger en Martinique ? Les spécialités Tout d’abord, parlons de ce que l’on peut trouver dans son assiette en Martinique (et dans son verre) ! Mais si c’est directement la liste des restaurants qui vous intéresse, cliquez ici sans attendre pour aller plus bas dans l’article : les meilleurs restaurants à tester en Martinique, (enfin… nos préférés quoi !) Pour l’apéro : (très important!) Pour bien commencer le repas, dégustez un ti’ punch, un planteur ou tout autre cocktail à base de rhum (martiniquais bien sûr) accompagné d’une assiette d’accras (beignets en général à la morue ou à la crevette). Le ti’ punch est composé de rhum, de citron vert et de sucre de canne. Chacun le dose à son goût. Le planteur est un cocktail à base de jus de fruits, d’épices et de glaçons. Pour en savoir plus sur les rhums et rhumeries de Martinique, vous pouvez lire notre article à ce sujet : https://lemondebylnetgueg.com/les-rhumeries-de-la-martinique/ Si vous êtes plutôt bière, il vous faudra goûter la Lorraine, délicieuse et légère bière brassée en Martinique. Et si vous ne savez pas quoi choisir entre le cocktail ou la bière, testez un desperito ou une desperinha ! Vous avez compris à quoi ça pouvait ressembler ? Sinon regardez la photo 🙂 Cocktails du Cocoa Beach Café Passons maintenant à la suite du repas. Vous pourrez très souvent trouver à la carte des restaurants des burgers fait maison de boeuf mais aussi de poisson (c’est très bon!). Egalement quelques viandes, surtout grillées au barbecue, comme par exemple du poulet boucané (poulet fumé sur un feu préparé avec des tronçons de canne à sucre). Les poissons et crustacés Vous pourrez choisir de déguster du poisson (pêché du jour si possible!) grillé, mi-cuit ou cru, servi en tartare. Ce dernier est souvent cuisiné avec du citron vert, des oignons pays, des piments végétariens : c’est un régal. (Quand on aime le poisson cru, bien sûr…). Ne repartez pas de vos vacances en Martinique sans avoir également goûté à la langouste grillée ! (aux Anses d’Arlet, à Ste Luce ou chez Tante Arlette par exemple!) Tous ces plats peuvent être accompagnés de frites mais aussi de frites de patates douces (on vous conseille vivement de goûter) ou d’un assortiment de légumes pays. Par exemple, vous pourrez déguster de l’igname, de la banane jaune, du gratin de giraumon ou de christophines, ou de la patate douce. L’assiette créole Pour pouvoir tester plusieurs spécialités de Martinique en un seul plat, de nombreux restaurants vous proposeront une assiette créole. Vous pourrez y déguster des accras, des petits boudins noirs, du féroce d’avocat (à base de farine de manioc et d’avocat) ou encore du farci de crabe. Assiette créole, ti’punch et planteur Les desserts Et pour finir le repas, s’il vous reste de la place, vous pouvez manger un dessert. Pas énormément de spécialités, mais vous pouvez goûter un blanc-manger-coco, un flan coco ou un gâteau à l’ananas. Vous pouvez aussi finir par un sorbet coco (passion ou cacahuète), la glace traditionnelle des Antilles. (pour la recette : https://www.tatiemaryse.com/sorbet-coco/) Tout cela vous a mis en appétit ? Faites votre choix dans la liste de restaurants que nous vous proposons pour déguster l’un de ces plats ! Où manger en Martinique ? Notre guide des restaurants de l’île… … pour vous aider à choisir un bon restaurant pendant vos prochaines vacances en Martinique ou pour votre prochaine sortie, si vous habitez sur l’île, (puisque les restaurants sont à nouveau ouverts, yououh) ! Il s’agit d’une liste non exhaustive, qui comme d’habitude, n’engage que nous sur les avis décrits. N’hésitez pas à nous partager d’autres adresses en commentaires. En bons gourmands que nous sommes, nous nous ferons un plaisir de découvrir de nouveaux restaurants. C’est parti pour un tour de l’île des différents restaurants que nous avons découverts. De manière générale, les tarifs sont plus élevés qu’en métropole. Voici la classification que nous avons faites des restaurants : € : plat à environ 15€ €€ : plat entre 20 et 28 € €€€ : plat supérieur à 30 € (pour une belle occasion !) Liste des restaurants que vous retrouverez dans l’article Babaorum (Fort de France) Kay’Ali (Fort de France) Boule de neige (Schoelcher) Apicius (Schoelcher) The Crew (Fort de France) Marché de Fort de France Le snack du Bakoua (Pointe du Bout) L’annexe (Pointe du Bout et marina du Marin) La Case à glaces (Anse à l’âne) Ti’Sable (Grande Anse) Les Anses d’Arlet Chill (Le Diamant) New Cap (Le Diamant) Cocoa Beach Café (Tartane) Petitbonum (Le Carbet) Wahoo Café (Le Carbet) Beach Grill (Le Carbet) Sainte-Luce Tante Arlette (Grand Rivière) Mise à jour juillet 2021 : Ti Taurus (Anse Mitan) The Wanted food (Schoelcher) Le Point de Vue (Sainte-Marie) The Yellow (Fort de France) La Case Thaï (Trois-Ilets) L’ajoupa 2 gros (Case-Pilote) Chez Maimaine (Lamentin) Les restaurants dans le secteur Schoelcher/Fort de France Le Babaorum (Fort de France) Type : traditionnel Prix : €€ Ce n’est pas un restaurant de plage, mais le cadre et la déco sont tellement beaux qu’on en oublie qu’on est juste à côté d’une route au cœur d’une zone commerciale de Fort de France. Très fleuri, très coloré, espace lounge à l’entrée, on peut y déguster des tartares, des steak de poissons ou même du camembert frit  Les cocktails y sont aussi délicieux (parfois bien chargés ah ah !) Idéal pour un repas le midi pour rejoindre son conjoint pour la pause déjeuner ! Attention, les portables sont interdits. Si votre téléphone sonne, vous devez payer une bouteille de champagne… Vous êtes prévenus 🙂 crédit photo Madinina-Web Kay’Ali (Fort de France) Type : gastronomique, chic Prix : €€€ Encore un coup de cœur, surtout lorsque l’on connait personnellement le chef Situé dans une magnifique demeure antillaise joliment aménagée en salles de restaurant, on y vient pour célébrer une occasion et pour déguster une cuisine d’exception ! Un menu en fonction des produits frais du marché que le chef Vincent sublime pour régaler nos papilles. Nous on est conquis et on a hâte d’y retourner. Crédit photo : Kay’Ali Boule de Neige (Schoelcher) Type : crêperie, salades, plage Prix : € Sur la plage de Schoelcher, restaurant de plage qui met de la vie dans le bourg. Terrasse toujours pleine. Bons cocktails pour l’apéro. Crêpes sympathiques puis gaufres et coupes glacées pour le repas. Les pieds dans le sable. Les parents dégustent pendant que les enfants jouent sur la plage. Apicius (Schoelcher) Type : italien Prix : €€ Petit restaurant près de la place des Arawaks de Schoelcher. De la cuisine italienne de qualité pour varier les plaisirs. Service très agréable dans la petite terrasse au fond du restaurant. The Crew (Fort de France) Type : traditionnel, local Prix : €€ Le tout premier restaurant que nous avons testé en arrivant en Martinique. Situé en face du Malecon à Fort de France, pas loin de l’embarcadère des navettes. Ils proposent des plats du jour ainsi que des assiettes créoles, qui permettent de découvrir des mets typiques de la Martinique : accras, boudin, sauce chien, farci de crabe et féroce d’avocat selon la saison. Marché de Fort de France Type : cuisine locale Prix : € De nombreux restaurants pour déguster une assiette créole, un poulet ou un poisson grillé pour pas cher du tout. On peut trouver des menus, apéro+accras+plat+glace aux alentours de 15€. On n’en a pas préféré en particulier, à vous de faire votre choix ! Les restaurants dans le secteur Trois Ilets/Anses d’Arlet Le Snack du Bakoua Type : plage, sandwich, snack Prix : € On a déjà parlé plusieurs fois de cet endroit magique, sur pilotis, au-dessus de l’eau turquoise de la Pointe du Bout, dans cet article par exemple ou cet article sur nos plages préférées. Les prix sont assez élevés pour des sandwichs mais ils sont préparés sur place et très bons. Et surtout le cadre vaut le prix ! Encore l’un de nos endroits préférés <3 L’Annexe Type : pierrade Prix : € L’annexe est un restaurant de pierrade situé dans le village créole de la Pointe du bout. (Il y a aussi un autre dans la marina du Marin) Après avoir choisi entre poissons ou viandes (ou un mix terre et mer), le serveur apporte une pierre bien chaude et c’est à vous de jouer! Vous dégustez votre assiette à votre rythme et gérez la cuisson comme un chef. Original et délicieux. La Case à glaces Type : plage, grillades et cuisine locale et glaces maison aux parfums originaux Prix : € L’un des meilleurs rapport qualité/prix de l’île à notre connaissance. Menu enfant et plats aux tarifs plus que corrects. Sur la plage d’Anse à l’Ane avec vue sur la baie de Fort de France. Là aussi, les pieds dans le sable pendant que les enfants jouent sur la plage. Attention, parfois en cas d’affluence, l’attente peut être longue… Ti’Sable Type : plage, chic Prix : €€ Encore un très beau cadre sur la plage de Grande Anse avec vue sur l’eau turquoise. Des grandes tables (jusqu’à 8 personnes) sous des paillottes individuelles pour un repas intime entre amis. Egalement des tables juste au bord de l’eau, parfaites pour l’apéro coucher de soleil ! Tartares, tataki, poissons grillés et à nouveau de bons cocktails. Le dimanche, le restaurant propose une formule de buffet. Concerts le dimanche soir. Les restaurants des Anses d’Arlet Nous n’avons pas été convaincus par les restaurants sur la plage même du bourg des Anses d’Arlet. Le service y a toujours été trop long car ils préfèrent ne jamais refuser les gens même s’il y a déjà trop de monde… C’est dommage car le cadre les pieds dans le sable est toujours appréciable. Les restaurants au Diamant Le Chill Type : plage avec vue Prix : €€ Restaurant ouvert récemment avec une vue incroyable juste en face du rocher du Diamant ! Différents espaces dans le restaurant : tables, lounge ou transats pour différentes ambiances. Plats de type tartare, poissons grillés et cocktails. New Cap Type : plage avec vue Prix : €€ Là aussi une superbe vue sur le Diamant dans un cadre charmant. Plats typiques (poissons, tartares ou viandes…) ainsi qu’un énorme camembert frit (oui c’est un de nos critères car LN est fan !) au menu. Les restaurants à Tartane Cocoa Beach Café Type : plage, plats asiatiques Prix : €€ Sur la superbe plage d’Anse l’Etang à Tartane, on y déguste de bons cocktails ainsi que des plats originaux à consonance asiatique : bo bun de bœuf ou bœuf « luc lac » sauté aux oignons. Une bonne adresse dans le secteur. Là encore, les enfants peuvent aller jouer dans le sable pendant que les parents déjeunent tranquillement. Il y a même une slackline juste devant le restaurant pour ceux qui veulent s’essayer au funambulisme. Les restaurants au Carbet Le Petibonum Type : plage Prix : €€ Sur la très longue plage du Carbet, vous trouverez le petit frère du Babaorum (voir ci-dessus). Les pieds dans le sable, nous y étions allés pour déguster le fameux matoutou de crabe, l’incontournable plat préparé pour Pâques. Le Wahoo Café Type : bar de plage Prix : € Avec ses salons créés à partir de palettes de bois peintes et assemblées, le Wahoo Café fait partie des lieux emblématiques sur la plage du Carbet. Qu’il est agréable d’y boire un cocktail en admirant un somptueux coucher de soleil. Avant on pouvait y aller pour la Sun Goes Down Party ! Grande fiesta avec dj le… [...]
20 mai 2020Guide des balades et randonnées en MartiniquePar ce beau week-end chaud et ensoleillé du 16 et 17 mai, nous sommes allés au phare de la Caravelle pour en prendre plein les yeux. Direction la presqu’île de la Caravelle Premier week-end de déconfinement mais toujours sans accès aux plages. Nous avons bien sûr eu la furieuse envie d’aller retrouver les sentiers de randonnée de la Martinique et quelques copains . Nous n’avons pas voulu choisir une longue randonnée car il fallait que les enfants reprennent des habitudes de marche… 2 mois sans sortir dans les bois ou sur des petits chemins, on oublie de regarder où on met ses pieds et on peut vite trébucher dans des cailloux. (Mais ça n’est pas le sujet de cet article !) Nous sommes allés sur la presqu’île de la Caravelle après le bourg de Tartane pour monter jusqu’au phare. C’est un tronçon de la randonnée qui fait le tour de la Réserve Naturelle de la Caravelle, grande boucle de près de 3h30 que nous n’avons pas encore testée. (Une autre partie de cette grosse rando passe également par la mangrove à retrouver dans cet article : petit-sentier-mangrove-de-la-presquile-de-la-caravelle) La presqu’île de la Caravelle est, avec celle de Ste Anne, au sud, la partie la plus ancienne de l’île, formée il y a plus de 10 millions d’années. La mangrove dans l’autre sentier qui commence près du château Dubuc Nous nous sommes garés à la fin du chemin de terre, juste avant la barrière pour aller au château Dubuc. Il y avait beaucoup de monde sur le parking. La promenade vers le phare de la Caravelle Le départ vers le phare est bien indiqué par un panneau explicatif de la randonnée et de l’écosystème de la presqu’île. La marche est annoncée en 30 minutes. En début d’après-midi le sentier est très très peu ombragé ! Ça cogne bien. On vous conseille plutôt d’y aller le matin ou alors en toute fin d’après-midi. (Quand nous sommes redescendus vers 15h, il y avait beaucoup plus de parties à l’ombre sur le chemin. C’était plus agréable). A part la chaleur, cette balade jusqu’au phare de la Caravelle ne présente pas de difficultés particulières. Le chemin est large et bien praticable. Il monte progressivement. A peu près à la moitié du parcours, on a une première vue dégagée en regardant au-dessus d’une palissade. Vers la fin, on trouve une jonction qui mène d’un côté à la station météorologique au bout de la presqu’île et de l’autre au phare. C’est cette dernière petite partie qui est la plus dure car il s’agit d’une belle pente bien abrupte de quelques dizaines de mètres. Récompensés par la vue Mais on atteint vite le phare et la vue à 360° depuis l’observatoire vaut le détour ! En arrivant, on tombe sur un vaste abri avec de nombreux panneaux explicatifs sur les phares et sur la formation de la presqu’île. On y apprend notamment que le phare de la Caravelle est le plus haut phare du territoire français et cela malgré sa petite taille. Il culmine à 162,55 m au dessus de la mer. Pour arriver à la table d’observation, il faut continuer à grimper un peu en longeant le phare de la Caravelle. On a alors une vue sur la baie du Robert jusqu’à la montagne du Vauclin d’un côté et les Pitons du Carbet la Montagne Pelée de l’autre. La table d’orientation permet de situer immédiatement les différents lieux visibles. La Montagne Pelée dans les nuages (photo février 2019) La station météorologique à la pointe de la presqu’île Cette balade nous a permis de nous rendre compte à quel point la sécheresse était importante en ce moment. On en comprendrait presque les nombreuses coupures d’eau que nous subissons en ce moment. Voyez la différence entre les 2 photos ci-dessous ! Mai 2020, fin du carême Février 2019, avant le Carême C’est impressionnant à quel point la végétation change et peut complètement griller en peu de temps ! Notre avis sur la randonnée (balade) au Phare de la Caravelle C’est une promenade très agréable, facile et rapide avec une belle récompense au sommet. Nous, on aime bien avoir un but à la fin d’une marche, genre une cascade pour se baigner ou une jolie vue ! N’oubliez pas de prendre de l’eau et de vous protéger du soleil avant de partir car il fait très très chaud… Deux autres randos avec de très belles vues, mais beaucoup plus hard : la Montagne du Vauclin ou le célèbre Morne Larcher. (Cliquez sur les liens si vous voulez les tenter!) Et vous alors ? Vous connaissez cette balade ? Elle fait partie de vos coups de coeur ou bien il vous faut un niveau de marche plus difficile ? [...]
4 mai 2020La MartiniqueVoici une présentation des différentes rhumeries que l’on peut visiter en Martinique. En général, nos invités-testeurs ont eu à peu près le même avis que nous mais comme d’habitude les avis donnés dans cet article n’engagent que nous ! Dites-nous en commentaire quelle est votre rhumerie de Martinique préférée. La fabrication du rhum La Martinique, c’est aussi le lieu de production des meilleurs rhums au monde. Le rhum agricole est ici une véritable institution fortement liée à la culture créole. En 1996, il a eu l’appellation AOC. Le rhum est fabriqué à partir de la canne à sucre, broyée et pressée. Il y a des immenses champs de canne à sucre, partout sur l’île. Le broyage s’effectue après la récolte des cannes mûres qui a lieu une fois par an entre février et juin généralement. Le jus de canne est ensuite fermenté puis distillé. On obtient ainsi un rhum incolore dit rhum blanc, ramené à 50° d’alcool par ajout d’un peu d’eau. Le rhum blanc entre principalement dans la confection du ti’punch et de différents cocktails. Il peut également être vieilli en fut de chêne. Il prend ainsi des teintes ambrées et acquiert des arômes plus subtils. Pour obtenir l’appellation de rhum vieux, le vieillissement est de 3 ans minimum mais il peut durer plus longtemps ; ce sont les rhum très vieux et hors d’âge. Ils terminent parfois leur vieillissement dans d’anciens fûts de cognac ou de porto enrichissant encore les arômes.. Les rhumeries en Martinique Les domaines habituellement appelés habitations regroupent généralement les plantations de cannes à sucre, la distillerie et le logement des propriétaires. Voici un aperçu des rhumeries de l’île que nous avons déjà visitées. L’Habitation Clément Au François. Même si son accès est payant (13€ par adulte, 8€ de 7 à 17ans), c’est l’une des plus grandes et l’une des plus belles rhumeries de la Martinique à visiter. Le grand parc, avec notamment sa grande collection de palmiers, le musée du rhum et l’habitation sont magnifiques. L’habitation créole est aménagée avec des meubles d’époque. On déambule dans les différents bâtiments et pièces qui composaient l’habitation, témoins de l’art de vivre créole. Le rhum Clément n’est pas distillé sur place. (Il l’est à la distillerie du Simon un peu plus loin) Mais d’autres étapes telles que le vieillissement ou la mise en bouteilles sont réalisées sur le site. On peut visiter de gros hangars où sont exposées les différentes machines qui sont utilisées pour la fabrication du rhum : colonne de distillation, énormes cuves et fûts, alambics… Le passage devant les immenses chais où le rhum est stocké en attente de vieillissement est magique par les odeurs qui s’en dégagent. Prévoyez 2h de visite. De plus, il y a très régulièrement des expositions d’art. C’est d’ailleurs l’un des seuls endroits où on peut voir de l’art sur l’île. Et bien sûr la visite se termine par une dégustation (et quelques achats) dans la boutique, trop souvent bondée ! L’Habitation Depaz De l’autre côté de l’île, sur le flanc de la Montagne Pelée, avec une vue sur St Pierre. L’une des plus anciennes rhumerie de la Martinique. Le champ de canne à sucre à l’entrée de la distillerie a une très belle vue sur la mer ! La visite est gratuite et se fait au sein de l’agréable parc de la rhumerie. On y voit les différentes étapes de la fabrication du rhum. Tout est réalisé sur place. La visite se termine elle aussi par une dégustation gratuite. La visite du château est quant à elle payante. L’Habitation Saint-Etienne (HSE) Au centre de l’île, après St Joseph. Gratuite. Une mini habitation Clément de par son parc aménagé avec ses beaux arbres géants et ses différentes sculptures. La visite de la partie distillerie est très rapide. Il n’y a que des collections de machines car le rhum n’est plus distillé ici mais à l’habitation Simon au François. On passe à l’intérieur des anciens chais où le rhum vieillit dans de nombreux fûts. A la boutique, il y a plein de goodies à acheter estampillés HSE. Et ils donnent des coloriages aux enfants pendant que les parents dégustent leur rhum ! Alors là, si ça c’est pas un plus !! En bref, une petite halte fort sympathique sur la route d’une journée vers la côte Atlantique par exemple. L’habitation St James A Ste Marie. Très belle habitation. Gratuite. Là aussi de belles collections de machines. Si vous allez faire la visite entre février et juin, vous pourrez voir la rhumerie en activité. Si vous êtes en Martinique début décembre, ne manquez pas la fête du rhum l’un des 1ers week-ends de décembre. L’habitation et son parc se remplissent de différentes animations. Le tarif sur le rhum devient très attractif ! Son attrait principal est son petit train des plantations (5€) à travers les champs de canne à sucre. Le seul train sur rail de la Martinique ! Le circuit est agréable et le guide fait des petites blagues pour pimenter le trajet… Attention, il ne circule que le matin. Mieux vaut appeler pour connaître les heures de départ du train. (https://www.traindesplantations-rcs.fr/) La Rhumerie Neisson Au Carbet. Gratuite. Pas très grande, pas grande chose à visiter à part un bel aquarium ! Par contre on peut y acheter l’un des meilleurs rhums de l’île. En effet, il parait que le Rhum blanc Neisson est le meilleur de la Martinique. La Rhumerie JM Du côté Nord Atlantique, après Basse Pointe. Gratuite. Magnifique site, remis à neuf dans un style contemporain très original. Très belle visite. A faire si on à l’occasion de monter jusqu’à Grand Rivière par exemple. La visite se fait de façon interactive le long d’un petit sentier aménagé au sein de la rhumerie. Le rhum JM est entièrement fabriqué sur place. De janvier à juin, les machines sont en activité. La dégustation est elle aussi bien pensée. Elle vous permet d’identifier vos arômes préférés par un jeu d’odeurs à sentir et ainsi de déguster le rhum qui vous correspondra le mieux. La rhumerie des 3 Rivières A Sainte-Luce. Lors de notre visite, la partie distillerie était en rénovation. Nous ne pourrons pas vous donner notre avis. Il s’agit d’une visite guidée au tarif de 3€. Nous tâcherons de nous y rendre rapidement dès que nous aurons le droit pour compléter cet article ! Mise à jour février 2021 Il est à nouveau possible de visiter la partie distillerie de la rhumerie. Soit en visite guidée au tarif de 5€ soit en visite libre. Il y a 10 panneaux explicatifs qui donnent des infos sur les différentes étapes de la fabrication du rhum. De la coupe de la canne au vieillissement dans les chais, en passant par le broyage puis la fermentation, toutes les étapes y sont. C’est une visite rapide mais efficace. Toutes les machines présentées sont en bon état et idéales pour un aperçu rapide de la fabrication du rhum. La salle des chais à l’ambiance lumineuse bleutée (qui n’est pas sans rappeler celle de JM à l’ambiance rouge) est très belle et permet de terminer la visite par une note très agréable. Pour la dégustation ou les achats, il est possible de commencer ou de terminer par cela. Il y aussi des petites boutiques sur le site, de produits madras ou en bambous pour ramener un petit souvenir martiniquais. Le site est connu pour son moulin le long de la N5, qui descend vers le Sud. Emplacement idéal pour qui veut acheter une bouteille de rhum avant un pique-nique à la plage ou sur le départ avant de retourner à l’aéroport ! D’autres rhumeries en Martinique Il existe plusieurs autres rhumeries en Martinique que nous n’avons pas encore eu le temps de visiter : L’habitation La Mauny qui propose une visite guidée (8€ adulte, 4€ à partir de 4 ans) en petit train. Attention maj février 2021 : le petit train est en maintenance. La Favorite et Dillon, toutes les 2 à Fort de France ou encore l’Habitation du Simon, qui propose des visites guidées (12,50€) tous les matins. On peut même y loger une semaine. Et vous, quelle est votre préférée ? Pendant votre séjour en Martinique, vous préférez essayer d’en voir plusieurs pour les comparer ou n’en visiter qu’une seule ? Dites-le nous en commentaire ou sur notre page facebook. Pour goûter l’un de ces rhums avec un plat traditionnel de Martinique, n’hésitez pas tester l’un des restaurants que l’on vous propose dans notre dernier article : https://lemondebylnetgueg.com/ou-bien-manger-en-martinique-20-restaurants-a-tester/ Et enfin, pour compléter l’itinéraire de votre séjour sur l’île, n’hésitez pas à lire ou relire notre article très complet qui vous donnera plein d’autres idées de plages, randos et visites à faire en cliquant ci-dessous ! [...]
30 avril 2020EcosseRoad trip familial en Ecosse puisque nous sommes partis pour les vacances d’avril 2018, avec mes parents, ma soeur et beau-frère voir mon frère qui fait une année d’études à Glasgow. (LN) 7 adultes, 1 enfant, 1 bébé et 2 voitures !  On en a profité pour faire un road trip dans le pays. Court et intense, en 6 jours sur place, on en a pris plein les yeux.  C’est un pays très beau, plein de paysages différents. Par contre, je conseillerais plutôt d’y aller en été pour avoir plus de “vert” dans les décors. C’était juste le début du printemps pour nous et beaucoup d’endroits étaient encore bien jaunes. Malgré cela, nous avons eu un bel aperçu de ce que le pays a à offrir.  N’oubliez pas de prendre des affaires chaudes et de pluie car la météo est très très changeante en Ecosse ! On passe de la pluie au soleil en quelques minutes. C’est impressionnant.  Avec les enfants, aucun problème, on a toujours pu trouver un lit parapluie dans les différents logements et chaise haute et table à langer dans presque tous les restaurants où nous sommes allés.  Nous avons loué notre voiture pour ce road trip en Ecosse chez Interrent avec un forfait de 90 miles par jour (environ 145km), prix très attractif en s’y prenant longtemps à l’avance. De plus, nous avons mis en soute dans l’avion, nos sièges autos perso pour les enfants car sinon les agences de location les louent super cher.  Voici les liens de nos différents logements tous les deux très fonctionnels et dont nous avons été très contents. Airbnb à Glasgow Airbnb à Portree : (4 chambres 4 salles de bain!) Et bénéficiez de 34€ de réduction pour votre 1e réservation airbnb en cliquant sur ici, ou ici ou encore ici . De rien, c’est avec plaisir ! C’était un super road-trip en famille qui se termine. Tout s’est très bien passé, notamment avec les enfants. So easy to travel with kids ! C’était bien pratique d’être nombreux, comme ça Nana pouvait alterner les voitures et les adultes à solliciter ! Expérience à renouveler sans hésiter ! Voici notre itinéraire et le carnet de voyage de ce road trip en Ecosse. J1 – Edimbourg J2 – Glasgow J3 – Les Highlands J4-J5 – Ile de Skye J6 – Les Highlands Et vous, vous connaissez l’Ecosse ? Ça vous donne envie d’y aller ? [...]
24 avril 2020EuropePour l’un de nos premiers voyages à 4 à l’étranger avec petit Jojo d’1 an en 2017, nous avions décidé de découvrir un pays qui nous donnait envie depuis plusieurs années : la Croatie. Nous avions choisi de séjourner et de visiter la région de Split, deuxième ville de Croatie en nombre d’habitants. Elle se situe au bord de la mer Adriatique. La Croatie fait partie de l’union européenne mais a pour le moment conservé sa monnaie : la kuna (1 € = 7.5 HRK). Voici le récit de nos 4 jours sur place et ce que vous trouverez dans cet article pour vous donner des idées sur quoi faire à Split : Informations pratiques sur Split Visiter la vielle ville de Split Visiter le parc national Krka Se balader sur l‘île de Brac Flâner dans la ville de Trogir Informations pratiques sur notre séjour à Split en Croatie Nous nous sommes rendus à Split en avion depuis l’aéroport de Bâle-Mulhouse avec EasyJet. (En 2017, nous habitions encore dans les Vosges, à 1h45 de Mulhouse). Il y a une 1h30 de vol entre Bâle et Split. Pour visiter Split et ses environs, nous avons opté pour la location d’une voiture à l’aéroport. De là, il faut compter environ une demi-heure pour rejoindre le centre de la ville de Split. Nous avons pris une location AirBnb dans un appartement proche du centre, avec vue sur la mer Adriatique, sans place de parking mais nous n’avons pas rencontré de difficulté particulière de stationnement. (Pour avoir une réduction de 34€ sur votre première réservation airbnb, cliquez sur le lien ; il n’y a pas de lien précis de notre location car le logement n’est plus disponible) Visiter la vieille ville de Split Que faire à Split en quelques jours seulement ? Pour notre 1er jour, nous avons commencé par une visite du centre historique médiéval de la vieille ville de Split, qui s’étend autour du palais de l’empereur Dioclétien. On déambule facilement dans les ruelles pavées en admirant l’architecture : mélange de vestiges médiévaux, romains et plus modernes. A proximité du palais, on se retrouve rapidement plongé dans l’époque romaine. Des gardes se fondent parfaitement dans le décor ! Cette ambiance s’étend jusqu’à la place Narodni ; le centre historique de Split est d’ailleurs inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est très agréable à visiter. Nous atteignons ensuite la place de la République après avoir traversé la place Narodni et en profitons pour déjeuner et déguster notre première bière croate : une Ozujsko. Nous longeons ensuite le bord de mer très agréable, et observons les ferrys à destination des îles de Dalmatie. Nous faisons ensuite un petit détour pour photographier la statue de l’évêque Grégoire de Nin et son gros orteil. Petit restaurant de spécialités croates pour terminer cette belle première journée. Visiter le parc national Krka, (un incontournable de la Croatie à faire à environ 1h depuis Split) Le lendemain, nous nous éloignons de Split pour découvrir le parc national Krka à un peu plus d’une heure de route. Il y a principalement 2 possibilités pour rejoindre le parc : Par l’entrée de Lozovac : l’accès au parc se fait à pieds sur un sentier d’1 Km (possibilité de navette gratuite) Par l’entrée de Skradin : l’accès au parc se fait alors en bateau sur la rivière Krka puis à pieds sur un sentier de 3 Km Nous avons opté pour la seconde possibilité et n’avons pas été déçus. La navigation est agréable et personne n’a eu le mal de mer… La visite du parc, payante, se fait à l’aide d’un itinéraire pédestre de 2 Km environ. Le petit chemin est composé de petites passerelles en bois et pontons offrant une promenade récréative pour les enfants. Il traverse différentes chutes d’eau dont celles de Skradin. Le site est magnifique, dans un écrin de verdure et assez paisible (en tout cas fin Octobre). https://www.tourismecroatie.fr/parc-national-chutes-krka/ Nous rentrons par le même itinéraire et faisons un stop dans la ville de Sibenik. Se balader sur l’île de Brac, en ferry depuis Split Pour ce 3ème jour, nous décidons de passer une journée sur une île aux alentours de Split. Nous empruntons un ferry depuis Split pour nous rendre sur l’île de Brac. Nous accostons à Supetar, principale ville de l’île. Le soleil est au rendez-vous. Après une dégustation de petits poissons frits, plats typiques de l’île, nous partons admirer l’une des plus belles plages du monde. Oui, vous avez bien lu, la plage de Zlatni Rat est régulièrement classée parmi les plus belles plages du monde ! En effet, le site est très beau (ce sont surtout les photos aériennes qui sont impressionnantes, mais désolé, nous n’avions pas encore de drone à ce moment). C’est une très belle plage. Il fait chaud, on ne résiste pas à faire une petite baignade même si l’eau n’est plus très chaude à cette période… Nous rentrons en ferry et terminons la journée par une petite visite de Split by night. Voir une ville de nuit donne toujours une image différente. On essaie toujours de pouvoir voir les deux facettes. La ville de Trogir Pour le dernier jour, nous reprenons la route en direction de Trogir cette fois, ville également inscrite au patrimoine mondial de l’UNSECO. C’est une ville située sur une petite ile reliée au continent par un pont. On flâne, on boit des bières et… du pipi… si si !! Notre séjour s’achève sur un beau coucher de soleil sur la mer Adriatique. Nous avons beaucoup apprécié visiter cette région et cet échantillon de la Croatie que nous aimerions retrouver lors d’un séjour à Dubrovnik, un jour peut-être… On vous conseille vivement d’y passer quelques jours lors d’un passage en Croatie. Vous pouvez aussi aller y passer un week-end prolongé. Alors ça vous a donné envie d’y aller une fois le confinement terminé ? Ou alors vous connaissez déjà ? Dites-le nous en commentaire ! D’autres idées de petit we dans des villes européennes sont sur le blog, du temps où nous ne voyagions qu’à deux, notamment ! Pour vous aider à préparer votre séjour : [...]
20 avril 2020Guide des balades et randonnées en Martinique / Les plages de MartiniqueLe sentier littoral de Sainte Luce est une balade facile, très agréable et permettant de découvrir toutes les superbes plages de sable blanc de la commune de Ste Luce. Nous l’avons parcouru pour la première fois vendredi 6 mars 2020 en fin d’après-midi pour avoir moins chaud. Les couleurs de fin de journée sur la mer et les plages étaient très belles. Le départ du sentier littoral de Sainte Luce Nous avons profité d’avoir des visiteurs à la maison et ainsi d’avoir deux voitures pour en laisser une à chaque extrémité du sentier. Malin comme idée pour pouvoir prendre son temps et ne pas avoir à refaire le chemin en sens inverse ! Important de le préciser, même s’il n’y a pas de rapport avec la balade en elle-même, nous avons commencé l’après-midi en dégustant une bonne langouste à “la Baraqu’Obama“, restaurant réputé de Sainte Luce, sur la plage, les pieds dans le sable. Le service était un peu long car il y avait beaucoup de monde, mais les plats étaient bons. Puis le ventre plein, nous avons laissé une première voiture un peu plus haut, juste à côté du restaurant “Le Grain de sable”. Et nous sommes tous montés dans la 2e jusqu’à notre point de départ : la belle plage d’Anse Mabouya. Nous nous sommes garés devant l’hôtel Corail Mabouya à l’est de la plage. (Il est aussi possible de se garer sur le parking d’Anse Mabouya et de longer cette première plage, que nous aimons beaucoup d’ailleurs). Là, il y a eu une petite erreur dans notre parcours car nous pensions qu’il fallait toujours longer la côte. Donc nous avons choisi un sentier qui descendait vers la mer, mais qui en fait n’était pas un sentier… (apparemment il faut trouver son chemin dans les résidences) pour atteindre la 2e petite plage de Fond Désert. Nous avons marché dans l’eau et les rochers mais nous avons réussi à atteindre la plage. Sable blanc et eau turquoise, la promenade peut commencer le long des plages paradisiaques de Sainte Luce. (Autre alternative de départ : se garer directement sur le parking de Fond Désert pour commencer à marcher en direction du bourg) Les belles plages de sable fin le long du sentier littoral Ensuite le sentier continue tranquillement entre les petites et plus grandes plages. C’est un chemin de sable et petits cailloux, bien praticable pour tous. Il n’y a pas de difficultés particulières. Et l’intérêt de ce sentier réside dans le fait qu’on peut alterner marche et baignade sur l’une des belles plages de Sainte Luce. On traverse dans l’ordre les jolies plages de Fond Désert, Fond Banane, Anse Corps de Garde, Anse Pont Café (avec l’hôtel Pierre et Vacances juste à côté) et Anse Gros Raisin. Elles sont toutes très belles avec beaucoup d’arbres pour la farniente et le repos à l’ombre lors d’un we à la plage. Attention aux mancenilliers, ces arbres dont la sève est toxique, marqués d’un large trait de peinture rouge. Voici un aperçu des différentes plages paradisiaques au sable fin en photos. Notre avis sur la randonnée du sentier du littoral de Sainte Luce Au final, nous avons mis 3h de voiture à voiture en prenant largement notre temps et en laissant marcher petit Jojo de temps à autre. Nous avons aussi fait une pause pour nous baigner à Anse Corps de Garde (les enfants adorent grimper et sauter depuis la grosse structure) et une pause chichis à Anse Gros Raisin. Nous vous conseillons sans hésiter cette balade sur le sentier littoral lors d’un passage à Sainte Luce. Si vous avez la possibilité de laisser une voiture à chaque extrémité, c’est quand même très pratique ! Pour des marcheurs aguerris, nous imaginons qu’elle se fait rapidement. Le trajet fait environ 5km. Deux autres (belles) plages proches de Sainte Luce hors du sentier littoral Sainte Luce est vraiment gâtée par ses plages. Il y a deux autres jolies plages juste à côté de Sainte Luce dont nous voulions aussi vous parler dans cet article. Elles méritent d’y passer un moment ! La plage d’Anse Figuier Au Sud de Ste Luce, une fois le bourg traversé, la plage d’Anse Figuier (sur la commune de Rivière Pilote) est accessible très facilement par la route (indiqué depuis la route principale) et on se gare à quelques mètres du sable et de la mer. Comme toutes les plages faciles d’accès, elle est très fréquentée et elle est vite bondée le we ou en période touristique. Il n’y a pas beaucoup d’ombre (ou le peu qu’il y a est vite pris d’assaut) mais il y a des vendeurs ambulants qui fournissent de quoi boire et manger sur place. L’eau y est limpide et on peut observer des poissons avec un masque et un tuba. L’eau y est très calme, on se croirait dans un lagon. La Pointe Borgnèse Juste après Anse Figuier, vous verrez au bord de la route principale un petit parking avec un panneau indicateur. C’est là que se trouve l’une de nos plages préférées : la plage de la Pointe Borgnèse (qui appartient en vérité à la commune du Marin). Il s’agit pour nous de l’une des plus belles plages de Martinique ! Nettement moins facile d’accès que sa voisine, sa tranquillité se mérite. On vous en parle plus en détail dans cet article –> notre-top-5-des-plus-belles-plages-de-la-martinique/ Sable blanc, peu de monde, eau transparente et fonds marins riches, un petit bijou ! Si vous cherchez où loger pendant votre séjour en Martinique, nous pensons que Ste Luce est un bon choix. Ville du Sud mais à seulement 30 minutes de Fort de France. Porte ouverte sur les autres plages du Sud et accès privilégié à celles de la commune sans beaucoup rouler. Vous avez déjà fait cette balade ? Sinon on espère que cet article vous en a donné envie. N’hésitez pas à nous donner votre avis en commentaire. Retrouvez toutes les autres randonnées que nous avons testées ici : https://lemondebylnetgueg.com/guide-des-randonnees-martinique/ A bientôt ! [...]
15 avril 2020Guide des balades et randonnées en MartiniqueNul besoin d’un article immense pour parler de cette petite balade à la Cascade de Saut Gendarme ! Elle est idéale pour les personnes ou familles ne pouvant pas faire de grosses randonnées. Ou pour prendre un bain frais sans trop d’effort de marche. (Elle n’est cependant pas accessible en fauteuil roulant ou avec un enfant en poussette car il y a des marches pour accéder au site.) Comment s’y rendre ? Au départ du Sud, de Schoelcher ou Fort de France, prendre la route de la Trace, en direction du Jardin de Balata. Continuez vers Morne-Rouge en slalomant dans la superbe jungle de la route de la Trace. Puis prenez la route à droite direction Fonds Saint Denis. A peine 5 minutes et vous apercevrez un petit parking sur le bord de la route et un panneau indicateur du site de la Cascade de Saut Gendarme. Pourquoi ce nom ? Sur le panneau, il y a plusieurs hypothèses. On vous en donne une. Faites vous votre idée quand vous irez sur place ! Un gendarme serait tombé dedans en essayant d’attraper un voleur. La cascade de Saut Gendarme Une fois garés, vous pouvez descendre les dizaines de marche qui vous mèneront à la petite cascade et à son bassin. C’est verdoyant et en pleine jungle. Le bassin est aménagé de façon à pouvoir s’y baigner. L’eau est fraîche, bien sûr ! Mais puisque l’air ambiant tropical est toujours chaud, ça fait du bien. Il ne fait pas froid quand on ressort ! Il y a deux carbets pour s’abriter si une petite pluie vous surprend. Idéal aussiou pour pique-niquer ou goûter avant de poursuivre la visite du Nord ! Il faut arriver au bon moment ou avoir de la chance car c’est un lieu prisé des familles pendant le we. N’hésitez pas après votre baignade à poursuivre la route vers St Pierre par Fonds Saint Denis. Il s’agit de l’une des plus belles de la Martinique. Elle sillonne dans la jungle et tout à coup traverse le surprenant village de Fonds Saint Denis. Très bien entretenu et joliment fleuri. Puis la route offre des points de vue sur la Montagne Pelée et la baie de St Pierre. [...]
3 mars 2020La MartiniqueQue faire lors d’un séjour en Martinique ? Itinéraire pour un voyage de rêve… Au fur et à mesure de l’accueil de nos familles et amis à la maison, nous avons amélioré l’itinéraire que nous leur proposons pour découvrir la Martinique. Nous vous proposons à partir de leurs avis, des idées de visites à faire sur une journée pour des séjours d’ 1 semaine en Martinique à 10 ou 11 jours sur l’île ! (sous forme de carnet de voyage Martinique) Vous pouvez vous inspirer pour créer un itinéraire à votre goût. Et ainsi ne rien manquer des plus belles plages, des plus belles cascades et randonnées ou encore des plus beaux spots de plongée/snorkelling. On vous le dit tout de suite, on pense qu’une semaine en Martinique c’est trop court. Il faut venir un minimum de 10 jours sur place pour prendre le temps d’avoir un bon aperçu de notre belle île au cœur de la mer des Caraïbes. Itinéraire d’une semaine à 11 jours en Martinique Les journées dans le Sud Jour 1 : Fort de France, Pointe du Bout, Jardin de Balata Jour 2 : Anse Dufour, Anse Noire, (Grande Anse), Anses d’Arlet Jour 3 : Le Diamant (randonnée et plage) Jour 4 : Du côté de Sainte Anne – Plage des Salines (ou Pointe Marin) Les journées dans le Nord Jour 5 : Cascade Couleuvre et Anse Couleuvre Jour 6 : Cascade Saut Gendarme, zoo de Martinique et Saint Pierre Jour 7 : La Montagne Pelée Jour 8 : Habitation Clément et presqu’île de la Caravelle Jour 9 : Ste Marie, rhumerie JM et Grand Rivière Les journées avec “activités particulières” Jour 10 : Journée dans les fonds blancs du Robert Jour 11 : Demi-journée dauphins ou baptême de plongée Que faire dans le Sud de la Martinique ? Parmi les plus belles plages de l’île à inclure dans l’itinéraire Jour 1 : Fort de France – Pointe du Bout par la navette au départ de Fort de France Caractéristiques de la journée : bateau, plage paradisiaque, balade en ville Fort de France Nous logeons à Schœlcher, à 10 minutes de Fort de France. C’est pourquoi nous aimons bien « envoyer » nos invités dès le premier jour prendre la navette à Fort de France pour traverser la baie jusqu’à la Pointe du Bout. Ça met tout de suite dans l’ambiance vacances avec le petit tour en bateau et la vue sur Fort de France. Vous pouvez commencer par flâner 1h ou 2h dans le centre de Fort de France à la découverte de la « capitale » de la Martinique avant de monter dans l’une des navettes tropicales qui fait la traversée en 15 minutes. (http://www.vedettestropicales.com/). Si cela vous intéresse, vous pouvez choisir de suivre une visite guidée du Fort Saint Louis. Plusieurs de nos vacanciers y sont allés et nous ont raconté que c’était très intéressant ! Nous sommes allés le visiter lors des journées du Patrimoine (sans visite guidée) et on peut vous dire qu’en plus de tout ce qu’on peut y découvrir, il y a une vue très sympa sur Fort de France au sommet. La Pointe du Bout Une fois à la Pointe du Bout, vous longez la marina, puis vous traversez la route pour rejoindre les plages aménagées de l’autre côté. En y arrivant en fin de matinée, le soleil fait encore bien ressortir le turquoise de l’eau et la vue est saisissante. Tous nos invités ont été conquis ! A 15 minutes de Fort de France, le paradis est bien là. Avant de vous reposer sur l’une des trois plages, on vous propose d’aller boire un verre et même de manger un sandwich au snack-bar du Bakoua. C’est ouvert à tout le monde et c’est un cadre magnifique sur pilotis. Les sandwichs sont certes à 9€ mais le cadre vaut le détour… Variante séjour court avec itinéraire intense : Si vous n’êtes pas là longtemps, vous pouvez commencer la journée par le jardin de Balata (2h de balade) avant d’enchaîner par Fort de France et la Pointe du Bout. Si vous logez dans le Sud, n’hésitez pas à faire cette journée en sens inverse, c’est-à-dire à rejoindre Fort de France depuis la Pointe du Bout en navette. C’est tout aussi agréable et ça vous évitera tous les bouchons de la rocade ! Jour 2 : Anse Dufour – Anse Noire – Bourg des Anses d’Arlet Caractéristiques de la journée : plages paradisiaques, snorkelling Anse Dufour Profitez d’être encore sous le coup du décalage horaire pour partir tôt observer les tortues à la plage d’Anse Dufour. En y arrivant avant 8h, vous aurez peut-être la chance de trouver un coin d’ombre sur la plage et ne pas nager avec une tortue et ….. 30 personnes qui la suivent ! S’il reste de la place, garez-vous sur le parking entre Anse Dufour et Anse Noire. Ainsi, vous pourrez rejoindre la plage d’Anse Noire à pieds et ensuite récupérer la voiture après avoir remonté toutes les marches de la plage d’Anse Noire. Depuis que nous sommes arrivés, nous avons quasiment toujours vu des tortues à Anse Dufour (1 seul échec sur 9 sorties à la plage). C’est également un superbe spot de snorkelling le long des rochers sur la droite en regardant la mer. Il y a des coraux magnifiques. Anse Noire Nous n’avons jamais vu de tortues à Anse Noire mais il paraît qu’elles passent par là aussi. La plage est très belle, bien plus sauvage qu’Anse Dufour et il y a un peu moins de monde. Là aussi c’est un paradis pour le snorkelling, cette fois du côté gauche en regardant la mer. On peut observer des bancs de milliers de poissons. C’est impressionnant ! Une autre particularité d’Anse Noire, c’est son ponton duquel les enfants (les parents aussi) adorent sauter. Il y a de quoi manger à Anse Dufour mais pas à Anse Noire. C’est très sympa d’y prévoir son pique-nique pour y rester l’après-midi. Variante culture : Une fois que vous avez bien profité de la session nage avec les tortues, vous pouvez reprendre la route sillonnant jusqu’aux Trois Ilets pour aller découvrir la Savane des Esclaves. Une visite guidée d’1h passionnante sur l’histoire de la Martinique et de l’esclavage. Les Anses d’Arlet Vous pouvez poursuivre cette journée plage par les Anses d’Arlet un peu plus au sud. Il s’agit de la célèbre plage avec sa belle église au bout du ponton. Un autre spot de snorkelling puisqu’à une centaine de mètres de la plage se trouve un rocher où grouillent des dizaines et dizaines de poissons. On se croirait dans un aquarium ! Il est aussi possible d’y apercevoir des tortues. Ou alors vous pouvez vous arrêter sur l’immense et magnifique plage de Grande Anse et boire un verre ou manger à Ti Sable, les pieds… dans le sable ! Dans l’eau, vous aurez le bonheur d’observer des dizaines de grosses étoiles de mer. Si vous y passez un dimanche soir, vous pourrez assister à un concert au restaurant. (Si vous n’êtes pas pressés, prenez le temps sur deux jours pour découvrir toutes ces plages du Sud-Ouest. C’est l’une des parties de l’île que nous préférons. Retrouvez ici l’article détaillé sur le quart sud-ouest de l’île. Jour 3 : une journée au Diamant, un incontournable pour un itinéraire parfait en Martinique Caractéristiques de la journée : (randonnée possible) plage de rêve Un séjour en Martinique ne peut se faire sans un passage au bourg et à la plage du Diamant. Si vous êtes dans l’optique randonnées, vous pouvez commencer la journée par l’ascension du Morne Larcher. 50 minutes à 1h de grimpette-presque-escalade pour arriver à THE point de vue sur le Rocher du Diamant et l’immense plage du Diamant. Magnifique, incontournable pour qui aime marcher. Le détail de la rando est à lire en cliquant ici. Sinon, vous pouvez aller directement dans le bourg. 1e stop en arrivant de la route de Rivière Salée, un point de vue (beaucoup plus accessible que le Morne Larcher hihi) sur la plage et le Diamant. Là aussi, la vue est saisissante. 2e stop au ponton du bourg. 3e stop au mémorial de l’esclavage Cap 110 et à la maison du Bagnard puis dernier stop à un autre point de vue sur le Rocher du Diamant dans toute sa splendeur. Et enfin retour à la plage, entrée n°6 pour faire les fameuses photos sur les cocotiers couchés ! Attention il y a des vagues mais en général elles sont assez loin et les enfants adorent jouer dedans. D’autres photos de la plage du Diamant en cliquant ici. Si vous préférez une eau plus calme pour terminer la journée et vous baigner, vous pourrez retourner sur l’une des plages de Sainte Luce où l’eau est moins agitée. (Fond Banane, Corps de Garde ou Pointe Borgnèse). D’ailleurs si vous vous demandez où loger en Martinique, nous vous conseillons Sainte Luce. On vous explique pourquoi ici. Lire l’article. Au Diamant, il y a plusieurs restos sympas : le New Cap, la Voile Blanche mais notre préféré reste le Chill avec sa vue parfaite. Variante séjour court : Vous pouvez également rejoindre les Anses d’Arlet depuis la route très sinueuse du Diamant. Jour 4 : Sainte Anne – Les Salines (ou Pointe Marin) Caractéristiques de la journée : (randonnée possible) plage Direction le Sud Est. Idem que pour la journée au Diamant, si vous souhaitez randonner pour commencer la journée, on vous conseille la Randonnée du Piton Crève-Cœur, à Sainte Anne. (aller/retour qui grimpe un peu d’1h environ). Puis on vous laisse le choix de la plage (vous pouvez bien sûr faire les 2 pendant votre séjour) : la plage de la Pointe Marin, plage où a élu domicile le Club Med, donc on vous laisse imaginer qu’elle ne doit pas être immonde. Ou alors la plage la plus au Sud de l’île, celle qu’on ne présente plus : l’immense et grandiose plage paradisiaque des Salines. Eau turquoise, sable fin et blanc pour les 2. Dépaysement garanti. Variantes + de randonnées et séjour long : Comme pour la pointe Sud-Ouest, l’idéal serait de prendre au moins deux jours pour explorer les différentes plages de cette partie de l’île et faire quelques marches. Quand les plages ne sont pas envahies de sargasses, elles se révèlent sauvages et magnifiques. 1. Vous pouvez aussi vous lancer dans la Randonnée de la Savane des Pétrifications avant d’aller à la plage des Salines. On vous conseille d’y aller de bonne heure car il n’y a pas d’ombre et il fait très chaud. Mais les paysages sont beaux et très différents du reste de l’île. 2. Vous pouvez aussi faire une partie (ou toute la rando) de la Trace des Caps entre Anse Michel et Grande Anse Macabou, en passant notamment par Anse Grosse Roche et son cœur dans la pierre. Que faire dans le Nord de la Martinique ? Itinéraire pour découvrir la côte Caraïbes Jour 5 : Cascade Couleuvre – Anse Couleuvre – Saint Pierre Caractéristiques de la journée : randonnée, jungle, plage, cascade Anse Couleuvre L’un de nos endroits préférés dans le Nord. Roulez sur la N2 puis la D10 vers le Nord-Ouest, jusqu’à ce que la route se termine. Vous voilà arrivés à Anse Couleuvre. Ici 2 possibilités : d’abord randonner dans la jungle jusqu’à la somptueuse Cascade Couleuvre (2h à 2h30 aller/retour) ou bien aller directement à la plage d’Anse Couleuvre (10 minutes de marche en passant à travers les ruines d’une habitation). Très belle plage sauvage de sable noir, très fréquentée par les martiniquais le week-end. Variante séjour court et + de nature : En repartant, plusieurs possibilités à combiner dans la journée : Visite de l’Habitation Céron : un parcours dans la forêt tropicale au milieu d’une belle végétation et de ruines d’une ancienne habitation (article à lire ici : L’Habitation Céron et le plus bel arbre de France) + bain à la plage de l’Anse Céron juste à côté qui ressemble beaucoup à sa voisine Anse Couleuvre mais plus accessible… S’arrêter à St Pierre, s’y balader en cherchant les vestiges de l’éruption volcanique de 1902 puis se baigner ou boire un verre sur la plage du Carbet pour le coucher… [...]
1 mars 2020EcosseDimanche 22 avril Réveil ultra matinal après une nuit bien pourrie au Formule 1 à côté de l’aéroport, car notre avion décolle à 6h… A cause du nouveau truc de vérification des passeports à l’aéroport de Bâle-Mulhouse, on a eu un petit coup de stress et nous sommes arrivés en courant à la porte d’embarquement…  Le vol s’est bien passé, aucune turbulence et les enfants ont été sages. Quelques pleurs de Johan mais pas de grosse crise ingérable. Découverte d’Edimbourg Nous récupérons bagages et voiture de location et nous arrivons vers 8h30 dans le centre d’Edimbourg. (Distance aéroport du centre d’Edimbourg : 13 km) De bonne heure, c’est très calme. Il y a peu de monde dans les rues et on découvre le style médiéval de la ville, surplombée par le château. Ma et Jo (qui sont arrivés avec le même vol que nous) vont le visiter pendant que nous préférons nous rassasier avec des gaufres pour Nana et un scottish breakfast pour nous ! Saucisse, oeuf, black pudding, haggis (panse de mouton farcie… hum hum un plat habituel en Ecosse), scone de pomme de terre et toasts au menu.  Puis on se promène un peu dans les rues et on descend tout en bas de la Royal Mile (avenue centrale) jusqu’au Palace of Holyroodhouse, résidence officielle de la Reine quand elle vient à Edimburg, que l’on visite.  La résidence de la Reine où l’on peut visiter de nombreux salons, des chambres à l’ancienne, une ancienne abbaye et les grands jardins. Repas de midi chez Mums pour déguster un des fameux plats british : mash and sausages ! (purée, saucisses!!) On choisit quelle purée, quelle type de saucisses et quelle sauce on veut goûter.  Une ville parfaite pour les fans d’Harry Potter ! Et enfin, en tant que fan d’Harry Potter, passage obligé par le bar “The Elephant House” où JK Rowling a écrit Harry Potter !  Edimbourg by night est également très animée.  Edimbourg est une ville très sympa, pleine de charme et à taille humaine que l’on peut facilement découvrir à pied. Escale obligée pendant un passage en Ecosse.  Puis nous avons pris la route pour Glasgow où se trouve notre premier logement car les enfants ont besoin de se reposer après cette 1e journée déjà bien remplie. Glasgow Lundi 23 avril 2018 Mon frère (LN) étudie à Glasgow, c’est pourquoi nous avons choisi la ville comme point de chute pour le début de notre séjour. Nous retrouvons mes parents, arrivés quelques jours plus tôt.  Tour rapide de la ville dans la matinée sous un léger crachin écossais. Cathédrale, centre-ville, George Square, Argyle Street, Merchant Square où nous avons mangé nos premiers fish and chips et burgers !  L’après-midi, pendant que mes parents, ma soeur et mon beau-frère vont visiter une distillerie de whisky (interdite aux enfants à cause des vapeurs d’alcool), nous allons (en double decker bus) visiter le Kelvingrove Museum (gratuit). C’était une visite intéressante mais malheureusement beaucoup d’éléments interactifs n’avaient pas été réparés depuis un moment… Il y a de nombreuses salles avec des animaux naturalisés. Le bâtiment est très beau. Nous passons aussi voir la magnifique université de Glasgow, qui n’est pas sans énormément nous rappeler Poudlard !  Le lendemain, nous quittons Glasgow avec notre mini convoi de deux voitures, direction les Highlands. Pour la suite, c’est par ici. [...]
1 mars 2020EcosseNous avons passé 2 jours sur l’île de Skye. Nous avons fait beaucoup de voiture mais nous avons réussi à aller aux 4 coins de l’île pour voir les “lieux à voir” de l’île. De très beaux paysages que nous vous recommandons de prendre plus le temps d’explorer que nous ! Voici le détail : Point of Sleat Duntulm Castle Old Man of Storr Dunvegan Castle Neist Point Cuillins Hills Mercredi 25 avril 2018, arrivée sur l’île de Skye. (Isle of Skye) Après avoir pris un bon petit-déjeuner à l’hôtel à Mallaig, nous nous rendons à l’embarcadère pour prendre le ferry de 9h40 pour aller découvrir l’île de Skye. La traversée dure 30 minutes. Il y a un peu de vagues ! Mais personne n’est malade.  Point of Sleat, sur l’île de Skye Une fois sur l’île à Armadale, nous prenons directement la direction de la pointe Sud, Point of Sleat d’où une randonnée démarre. 1h20 à monter et descendre au milieu des moutons et des vaches, où les indications sur le chemin à suivre se font discrètes. On ne croise quasiment personne et les paysages sont grandioses. Nous arrivons tout de même à terminer cette randonnée sur une magnifique plage cachée de sable blanc. Belle récompense !  Après avoir réussi à retourner tant bien que mal jusqu’à la voiture (Nana n’en pouvait plus à la fin mais du haut de ses 5 ans, elle a bien tenu le coup pour cette randonnée pas si simple pour elle), nous nous arrêtons pour manger à Broadford.  Et c’est reparti pour atteindre cette fois-ci l’extrême pointe Nord de l’île de Skye. Avec toujours de chouettes paysages sur les routes de plus en plus cabossées ! Au loin, Old Man of Storr Un stop photo à la cascade de Kilt Rock, qui se jette directement dans la mer, du haut d’une falaise.  Duntulm Castle, à l’extrême pointe de l’île de Skye Et enfin, nous atteignons le bout du bout de l’île avec son château en ruine : Duntulm Castle. Surprise, l’herbe y est très verte et tellement agréable qu’on croirait de la moquette ! Par contre, il souffle un vent de fou. On a failli s’envoler 🙂 Mais c’est un paysage incroyable qui contraste avec tout ce qu’on avait vu pour le moment. Après le Duntulm Castle, nous faisons deux groupes.  Avec Papi, Mamie et les enfants, nous rentrons à Portree découvrir notre nouveau logement et reposer les enfants. (Nous y passerons deux nuits car c’est une ville centrale qui permet de rayonner sur l’île de Skye).   Old Man of Storr, emblême de l’île de Skye Les valeureux marcheurs partent faire la randonnée pour voir de plus près le Old Man of Storr. Il fait froid et brumeux et l’ascension est particulièrement abrupte. Nana aurait eu du mal à monter. Le sommet du côté des rochers est encore dans la brume mais la vue depuis là-haut est magnifique surtout avec la lumière du soir.  Dunvegan Castle Jeudi 26 avril 2018 Notre petit-déjeuner avalé, nous prenons la route vers l’ouest de l’île, pour visiter Dunvegan Castle, gros château en bordure du Loch Dunvegan. De jolis jardins l’entourent. Très beau cadre, visite intéressante, accessible en poussette !  Nous avons fait une promenade en barque à moteur autour des petites îles du Loch Dunvegan pour observer les très nombreux phoques qui y vivent. Heureusement que Jojo était resté avec son papi dans la voiture car on s’est pris plusieurs averses et je ne crois pas qu’il aurait apprécié la balade !   Pour le repas du midi, nous avons réussi à trouver dans Dunvegan un restaurant qui nous a servi des fish and chips ou une soupe écossaise. Pas le meilleur des restos mais il nous a bien dépanné vu qu’il était 15h ! Neist Point On reprend la route, toujours plus à l’ouest, pour arriver à Neist Point, un autre cap tout vert avec un superbe point de vue sur les falaises et la mer. Il est possible d’atteindre le phare à 1 km en contrebas. Le ciel était très orageux, ce qui donnait de beaux contrastes.  Les Cuillins Hills Puis malgré la fin de journée qui se rapproche, on continue notre route plus au sud vers Glenbrittle, une route qui sillonne au milieu des Cuillins Hills. Il s’agit d’une chaîne de montagnes aux couleurs sombres, aux cimes dentelées. Encore une route impressionnante pleine de surprises ! Une fameuse vache écossaise à frange ! Notre périple sur l’île de Skye touche à sa fin, il nous faut maintenant rejoindre le continent et Edimbourg, destination finale pour reprendre l’avion : au programme environ 5h de route !  On ne reprend pas le ferry mais le pont à Kyle of Lochalsh.    [...]
1 mars 2020EcosseMardi 24 avril 2018 On quitte Glasgow pour s’aventurer plus au nord de l’Ecosse, dans les Highlands. Luss au bord du Loch Lomond Première étape à 45 minutes de Glasgow, sur la rive ouest du Loch Lomond : Luss. Charmant village avec sa seule rue principale, ses petits cottages et son église au bord du lac.  Glencoe Ensuite direction Glencoe pour manger, avec une route sinueuse et des paysages incroyables juste avant d’y arriver.  Nous faisons un crochet à l’ouest pour aller voir le Castle Stalker “flottant” sur un îlot du Loch Linnhe.  Le viaduc de Glennfinnan Pour terminer notre trajet du jour, arrêt obligé à Glenfinnan pour admirer le fameux viaduc emprunté par le Poudlard Express dans Harry Potter !  Oups, on a entendu un train, mais ce n’était pas le bon ! Toujours mieux que rien. Ah ah ! Arrivée à Mallaig au coucher du soleil pour y dormir.  Le lendemain, on prend le ferry direction l’île de Skye. A lire dans cet autre article. —> 2 jours sur l’île de Skye <— Pour rester dans les Highlands, lis ci-dessous. Nous retournerons dans les Highlands après les quelques jours passés sur l’île de Skye. Eilean Donan Castle Vendredi 26 avril 2018  On arrive de l’île de Skye depuis le pont à Kyle of Lochalsh.  Crochet par Plockton, puis stop sous une pluie torrentielle au Eilean Donan Castle. On en profite juste pour pique-niquer dans les voitures !  Fort Augustus au bord du Loch Ness On continue notre descente en passant par le Loch Ness pour tenter d’apercevoir le monstre à Fort Augustus. Gueg a tellement cru le voir qu’il en est tombé dans le lac… avec l’appareil photo dans les mains… Pas de photo du monstre mais un appareil photo HS, good job !!!  Et enfin, après toutes ces péripéties, nous atteignons Edimbourg pour un dernier fish and chips et une vue de la ville by night.  Un super road-trip en famille qui se termine. Tout s’est très bien passé, notamment avec les enfants. So easy to travel with kids ! Bon c’est sûr que c’était plus simple d’être nombreux, comme ça Lorelina pouvait alterner les voitures et les adultes à solliciter !  [...]
3 février 2020Guide des balades et randonnées en MartiniqueCe week-end nous avons entrepris de faire une randonnée que nous n’avions pas encore faite : la Montagne du Vauclin. Il s’agit du point culminant de la partie Sud de la Martinique à 504m d’altitude. Comment se rendre à la Montagne du Vauclin ? Il y a deux versants : chemin de croix n°1 et chemin de croix n°2. Nous sommes montés par le chemin de croix n°2, par le versant est dans le quartier Ensfelder. Nous avons d’abord déposé Nana à un anniversaire au parc d’accrobranches du Lion’s Parc au Vauclin. (Lieu très sympa avec plein de parcours dans les arbres et des tyroliennes). Puis nous avons repris la voiture en suivant les panneaux « Le Calvaire », Montagne du Vauclin. Après avoir roulé quelques minutes sur une route sinueuse et très pentue dans les hauts du Vauclin, nous avons trouvé le point de départ du versant est de la Montagne du Vauclin. On équipe Jojo dans le porte-bébé et c’est parti. Le parcours de la randonnée C’est un chemin de croix emprunté le vendredi saint par les catholiques de l’île. Tout au long du parcours (sur le bord du sentier), des croix en pierre nous indiquent notre progression. Il y en a 14 en tout. Ça motive pendant l’ascension. Le sentier est bien visible et bien balisé. Les premiers mètres sont sur un sentier dégagé puis on s’engouffre dans la forêt tropicale aux multiples plantes : bananiers, balisiers rouges, bambous géants… C’est très dense. Ca grimpe bien avec tout de même des passages un peu plus plat. Attention en cas de pluie les jours précédents, le sentier est boueux par endroit et peut devenir glissant. Il y a même des cordes sur quelques mètres sur les côtés pour se tenir. Le point de vue Après une petite demi-heure de marche et la 13e croix, on débouche sur une petite clairière où il faut redescendre un peu pour atteindre la chapelle Notre-Dame des sept douleurs et le point de vue avec l’immense croix. Le panorama est à couper le souffle : on a une vue à 180° sur le Sud de la Martinique. On distingue les ilets du François au Nord-Est, jusqu’au Diamant et le Morne Larcher au Sud-Ouest. Le ciel est tellement dégagé que l’on distingue même l’île de Sainte Lucie au loin. La descente Pour redescendre, il y a deux possibilités. Soit on prend le même sentier en sens inverse soit on emprunte le sentier du versant ouest. Mais il faut avoir laissé une voiture de l’autre côté ou bien retrouver sa voiture en empruntant la route au pied de la montagne. Pour cette première fois, nous sommes redescendus par le même sentier. La descente se fait facilement, il faut toujours faire attention à ne pas glisser. Si vous voulez voir la boucle complète, vous pouvez aller voir sur ce blog qui détaille tout –> http://lapinousonroad.com/article-martinique-randos-traversee-de-la-montagne-du-vauclin-125314833.html Notre avis sur la randonnée de la Montagne du Vauclin C’est une très belle randonnée peu fréquentée avec une végétation variée. Le niveau de difficulté est moyen car il y a des secteurs de « sentier plat » au milieu des pentes ! Et la vue au sommet est vraiment magnifique. A faire sans hésiter ! Qu’en pensez-vous ? Cette rando vous tente ? Vous l’avez déjà faite ? Sa sœur de randonnée dans le secteur du Diamant : le Morne Larcher ! Et une autre du côté de Ste-Anne avec un beau point de vue : le piton Crève-Cœur. La liste des autres randos où nous sommes déjà allées est ici : Guide des randonnées de Martinique [...]
23 janvier 2020La MartiniqueAujourd’hui nous allons vous parler d’une grosse fête qui va bientôt avoir lieu sur l’île aux fleurs : le carnaval de Martinique !! Mise à jour février 2022 : Il n’y a pas eu d’édition officielle de carnaval en 2021 mais beaucoup de vidés sauvages un peu partout aux alentours de Fort de France. Pour cette année 2022, le carnaval traditionnel dans les rues de Fort de France n’est encore pas autorisé. Un défilé dans un quartier à l’extérieur du centre (quartier Dillon) est prévu par la préfecture… A suivre ! le carnaval a été autorisé dans les rues du centre ville de Fort de France, pour notre plus grand bonheur 🙂 https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/carnaval-2022-en-martinique-un-dimanche-gras-colore-et-tres-anime-a-fort-de-france-1242337.html Habituellement, dans un temps avant-covid, dès mi-janvier, juste après les Chanté Nwel et l’épiphanie, la Martinique enchaîne avec l’un de ses plus gros événements festifs : carnaval !! Un peu d’histoire sur le Carnaval de Martinique Le carnaval est introduit sur l’île au XVIIe siècle, d’abord par les colons, exclusivement pour eux. Les esclaves n’avaient pas le droit d’y participer. Mais ils prirent eux aussi l’habitude de faire une fête masquée entre eux, pour se moquer de leurs maîtres, en restant au sein des propriétés. Ce n’est qu’à partir de l’abolition de l’esclavage que les défilés ont eu lieu à l’extérieur des habitations, dans les rues, sur des rythmes endiablés. Ensuite, la population garde cette tradition et les martiniquais se réunissent tous les ans avant le début du Carême pour danser ensemble et fêter carnaval. Les festivités ont d’abord lieu à St Pierre, ancienne capitale de la Martinique. Quelques années après l’éruption de la Montagne Pelée de 1902, les festivités reprennent à Fort de France où elles ont encore lieu de nos jours ! Pour en savoir plus historiquement :   L’histoire du carnaval en Martinique Le déroulement Les jours les plus importants sont « les jours gras » juste avant le premier jour du Carême : dimanche gras, lundi gras, mardi gras et mercredi des cendres. Cette année, ce sera du 23 au 26 février 2020. Petite précision : le Carême ne commence pas le mercredi des cendres dans les Caraïbes mais le jeudi suite à une dérogation papale accordée à certaines îles de la Caraïbe et des pays d’Amérique du Sud au milieu du 20ème siècle. Mais c’est dès le premier dimanche suivant l’Epiphanie que les festivités de carnaval sont lancées à Fort de France par un premier vidé (défilé en créole) coloré et rythmé. Les groupes défilent pour une première présentation devant un jury. Vont s’en suivre tous les week-ends un peu partout dans l’île, des vidés pour s’échauffer et présenter les groupes et costumes avant les fameux jours gras. Les jours gras sont des jours vaqués ! Personne ne travaille et une foule immense se réunit dans les rues de Fort de France et des autres communes importantes de l’île. Le programme des jours gras Samedi précédant les jours gras : Parade de présentation des reines et mini-reines du carnaval. Dimanche gras  Parade de présentation des différents groupes à pied déguisés, orchestres de rues, chars et bradjacks (vieilles voitures décorées qui pétaradent) dans les rues de Fort de France. C’est aussi la première sortie du roi Vaval. C’est une marionnette géante (3 à 4m), confectionnée des mois à l’avance par diverses associations de Martinique. Il représente soit un personnage, un fait politique, ou un sujet des actualités locales, nationales ou internationales du moment. Tout le monde est invité à participer à la fête en se déguisant de la façon qui lui fait plaisir ou avec une tenue multicolore. Les gens se parent de bracelets, collants résilles, tutus etc de toutes les couleurs ou sont parfois très peu vêtus !! L’ambiance est tellement festive avec les nombreux orchestres de rue qui défilent qu’on ne peut que se sentir bien et happé par cette grande fête ! Tout le monde joue le jeu. C’est une liesse populaire, un grand moment de joie partagée Les costumes des différents groupes qui défilent sont toujours magnifiques et débordent d’originalité et de couleurs. On en prend plein les yeux. Lundi gras : Mariage burlesque ! Les femmes se déguisent en hommes et surtout les hommes se déguisent en femmes, ou en mariées. Les déguisements sont fous et les hommes jouent le jeu à merveille. Nous ne sommes pas allés au lundi gras alors pour compenser le manque de photos, voici ce reportage de martinique 1ere. https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/mariages-burlesques-perpetuent-tradition-fort-france-686436.html C’est aussi le jour du lundi gras qu’a lieu la grande Parade du Sud. Une grosse partie des groupes, chars et orchestres vont défiler dans une ville du Sud de la Martinique qui change chaque année. C’était les Anses d’Arlet en 2019. Il s’agit de la ville du François en 2020. Mardi gras : Vidé en rouge et noir, la journée des diables rouges. Une marée humaine en rouge et noir se retrouve dans les rues de Fort de France pour danser au rythme des musiques des groupes à pied. Encore une fois, tout le monde joue le jeu du code vestimentaire. L’effet est impressionnant… Il est possible de suivre l’un des groupes pendant le vidé pour vivre le carnaval au cœur de l’événement ! Avec les enfants, on a préféré se poster sur un trottoir et admirer les déguisements. Mercredi des Cendres : Vidé en noir et blanc. Dernier jour des festivités. Le soir Vaval est brûlé sur le Malecon, sur le front de mer de Fort de France. La fête bat encore son plein jusqu’à minuit, heure où débute le Carême. Le jeudi parait ensuite bien calme à la reprise du travail ! Comment se rendre au carnaval de Fort de France ? Pour permettre à tous de profiter de la fête au maximum et en sécurité, les différents accès du centre-ville de Fort de France sont fermés. Un service de navette est mis en place pour amener tout le monde au cœur de la capitale de la Martinique. Départ des bus de 14h30 à 20h au départ des parkings périphériques Stade Pierre Aliker, Carrefour (Dillon) et Weldom (Bellevue). C’est très pratique et il y a une rotation de bus importante. Attention toutefois si vous prévoyez de passer la soirée à Fort de France, la dernière navette repart aux alentours de 19h ou 19h30. Avec les enfants, c’est suffisant de n’y rester que l’après-midi. Le soir, l’ambiance change un peu ! Il est aussi possible d’accéder à Fort de France par le biais des navettes maritimes. Nous espérons vous avoir transportés en Martinique dans l’esprit de carnaval et vous avoir donné envie d’y participer ! Sur notre page facebook, nous ne manquerons pas de publier des photos de cette nouvelle édition 2020 au fur et à mesure des parades auxquelles nous assisterons jusqu’à l’apogée des jours gras. N’hésitez pas à vous abonner pour ne rien manquer des futures publications https://www.facebook.com/lnetgueg/ [...]
16 janvier 2020Guide des balades et randonnées en MartiniqueUne randonnée sportive mais récompensée par la vue Voici une randonnée bien connue des Martiniquais avec une vue époustouflante ! Mais cette vue se mérite . Il s’agit de monter sur le Morne Larcher, communément appelé ici “la femme couchée”, le morne qui fait face au rocher du Diamant (Dans quel sens chacun voit la femme couchée est un autre sujet !) Nous l’avons fait en décalé Gueg et moi sans les enfants car la randonnée du Morne Larcher n’est pas conseillée avec des enfants et encore moins avec un porte-bébé ! Gueg y est allé en éclaireur avec sa sœur en août et j’y suis allée avec la mienne en octobre. Mais nous avons tous eu le même ressenti : une randonnée intense, qui grimpe beaucoup, où il faut parfois utiliser les mains mais qui en vaut la peine. Nous nous sommes garés le long de la route du Diamant juste avant le mémorial Cap 110. (Vous pourrez vous y arrêter après la rando!) Ensuite, le début de la randonnée du Morne Larcher est précisé par un panneau. Le chemin débute entre des maisons puis se poursuit à l’ombre entre les arbres. Tout de suite ça grimpe bien. Nous sommes partis tôt le matin, mais heureusement que le sentier est ombragé car il fait vite chaud. Et le souffle court, on continue à grimper. Il y a parfois de gros rochers au milieu du chemin qu’il faut presque escalader. Il avait plu juste avant donc c’était encore un peu glissant. (ne pas y aller en tongs!) L’avantage c’est que la montée est finalement assez rapide. Après environ 45 minutes, on atteint le sommet : une clairière dégagée. Là, il n’y a plus d’indication et on prend d’abord le mauvais chemin. Celui qui redescend de l’autre côté vers Petite Anse. On ne va quand même pas repartir sans avoir admiré la vue ! On retourne dans la petite clairière et on se dirige vers la mer (sur la droite) où on distingue un passage à travers les herbes et on atteint enfin le fameux point de vue ! C’est magnifique. On surplombe le rocher du diamant ainsi que l’immense plage du Diamant. Nous oublions la douleur dans nos jambes en admirant le spectacle ! Voyez par vous-même… Pour redescendre, nous avons pris le même chemin mais il est possible de poursuivre vers Petite Anse, mais dans ce cas, il faut laisser une voiture de l’autre côté ou bien avoir un chauffeur qui vous reprend là-bas. Notre avis sur la randonnée du Morne Larcher C’est assurément une très belle randonnée que nous recommandons ! Sportive car avec du dénivelé mais en prenant son temps, elle peut être accessible à la majorité des personnes. On confirme qu’avec un porte-bébé, cela peut s’avérer difficile voire dangereux. Je pense qu’un enfant, à partir de 6 ans, qui a l’habitude de bien marcher, peut la faire. Ils ont bien souvent plus de facilités que nous ! Alors ça vous tente ? La vue vaut le détour n’est-ce pas ? Pour d’autres randonnées, clique sur cette page récapitulative de toutes les randonnées que nous avons testées : c’est par là ! Et pour le “débat” sur la femme couchée, voici un schéma ! [...]
3 décembre 2019New YorkAh New York, rêve éternel, notre ville coup de coeur, ville en effervescence… Nous y sommes déjà allés en couple en octobre 2013 et nous avions été conquis. En nous installant en Martinique, nous savions que nous allions voyager aux alentours. En 2018, la compagnie low-cost Norwegian était encore présente au départ de Fort-de-France et proposait des billets aller/retour pour New-York à des prix plus qu’attractifs. Nous n’avons pas réfléchi longtemps avant d’acheter nos billets car nous rêvions de retourner à New York avec les enfants ! Et nous avons bien fait car dès cette année 2019, la compagnie n’a pas renouvelé ses vols vers l’Amérique au départ de FDF. Un autre avantage d’aller à New York depuis la Martinique c’est qu’il n’y a qu’1h de décalage horaire. Nous avons choisi d’y aller pendant la période de Noël nous imaginant un maximum de décorations et d’animations, comme vu dans de nombreux films 🖤 On vous montre ce qu’on a fait ? C’est parti ! Que faire à New York pendant la période de Noël avec des enfants ? Informations pratiques Admirer les magnifiques maisons illuminées à Dyker Heights Patiner sur la Rockfeller Plazza Traverser le Pont de Brooklyn Prendre le ferry pour Liberty Island Admirer la vue depuis le One World Observatory En prendre plein les yeux à Times Square Flâner dans les magasins décorés pour Noël Se balader dans Central Park et visiter le Musée d’Histoire Naturelle Manger, manger et manger à n’importe quelle heure !!! Notre séjour en vidéo ! [...]

Qui sommes-nous ?

Kontan We Zot! Bienvenue!

Nous sommes une joyeuse famille de voyageurs  “expatriée” depuis octobre 2018 sur la belle île de Madinina, l’île aux fleurs, la Martinique. 

Nous racontons nos différents voyages depuis notre tour du monde de 2011. Tout a commencé sur notre premier blog pour donner des nouvelles à nos familles : lemondebylnetgueg.eklablog.com. Il est encore ouvert mais les anciens articles sont en cours de transfert sur le blog actuel.

En général, LN est la rédactrice du blog et Gueg le photographe. A notre duo, se sont greffés deux petits routards Nana et Jojo, qui voyagent maintenant à nos côtés. Puis une mini routarde a fait son arrivée dans la famille depuis février 2021. On peut maintenant dire que nous sommes une famille nombreuse. Cela pimente encore plus nos périples.

Vous trouverez ici des carnets de route de nos anciens voyages, des photos, des vidéos, des conseils. Mais aussi des articles de notre “expatriation” et nouvelle vie en Martinique et de nos voyages plus récents, à deux ou en famille !

N’hésitez pas à nous laisser des commentaires, à nous questionner, nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Qu’y a-t-il dans ce blog voyages en famille et expatriation ?

🌴 –> Vivre en Martinique et découvrir l’île en famille

Installés depuis le 1er octobre 2018, nous vous donnons nos coups de coeur, nos conseils pour les diverses randos de l’île. Retrouvez aussi nos bonnes adresses pour bien manger ou partir en excursion. Nous vous donnons aussi nos impressions sur la douceur de vivre en Martinique.

🌴 –> Voyager aux Antilles

Nos expériences de voyages dans les Antilles depuis que nous sommes installés en Martinique. Découvrez avec nous la Guadeloupe, Sainte Lucie, la Dominique, la Barbade, Saint Barth, Saint Martin…

✈️ –> Les carnets de route de nos voyages à l’étranger et en France en couple ou en famille

Nos carnets de voyage et conseils pour une quinzaine de destinations explorées en couple ou en famille : Ecosse, Croatie, Corse, New York, Pérou, Ile Maurice, Dubai, Indonésie…

Ainsi que les pays explorés pendant notre tour du monde : Chine, Vietnam, Cambodge, Australie, Nouvelle-Zélande, Chili, Argentine… Il date un peu maintenant, ce qui nous donne un petit coup de vieux dans le monde des blogueurs actuels. Mais nos carnets de voyage peuvent tout de même servir d’inspiration aux futurs tourdumondistes et surtout c’est notre mémoire ! N’hésitez pas à les parcourir.

Articles triés par thème !

antilles caraibes caraîbes carnaval carte cascade dauphins Ecosse enfants expatriation famille itinéraire lacs martinique montagne pelée nature new york noel nourriture nouvelle-zélande piscine plage plages plongée point de vue randonnée randonnées restaurants rhum rhumerie road-trip Réunion saint-barth saint martin tortue usa vidéo Vietnam Voilier volcan volcans voyager avec des enfants vue états-unis île