La Réunion

Une semaine à la Réunion : nos incontournables

Crédit création @evarnrd 🙂

Que faire en une semaine à la Réunion, l’île intense (8 jours sur place) ?

Juillet 2022, nouvelle destination de vacances pour aller rendre visite à la petite sœur de Gueg, qui habite sur l’île de la Réunion depuis 18 mois. Nous avons fait le choix de partir sans les enfants pour pouvoir profiter à fond de l’île intense. Même si la séparation était difficile, nous ne regrettons pas notre choix. Nous avions un timing serré, c’est pourquoi nous ne sommes partis qu’une semaine soit 8 jours sur place.

Grâce à Lolotte qui a déjà bien vadrouillé sur l’île, nous avons pu découvrir de nombreux aspects de la Réunion. Nous allons vous détailler les immanquables (surtout sportifs !) de la Réunion en 8 jours. Et vous allez voir qu’une semaine à la Réunion, c’est possible !

Climat et généralités de la Réunion

Nous sommes partis du 24 juillet au 2 août, soit en plein hiver austral ! En bord de mer, les températures pouvaient varier entre 18 et 25°C en journée. Mais nous avons également eu des températures extrêmes descendant jusqu’à quelques degrés (2-4°C) en altitude… Au piton du Maïdo par exemple (2203m d’altitude) ou bien au Piton de la Fournaise (2632m d’altitude au cratère). Il vaut mieux prévoir de très bons vêtements chauds si vous prévoyez ces différentes excursions.

A cause de la menace des requins, la baignade libre est interdite sur tout le littoral, sauf dans les zones aménagées avec un filet anti-requins. Ou bien dans le lagon là où la plage est protégée par la barrière de corail. Nous ne nous sommes pas baignés, car l’eau était un peu fraîche à notre goût, mais il y avait tout de même des baigneurs sur les quelques lieux de baignade autorisés. Et beaucoup de monde sur les plages. Car même si c’est l’hiver, juillet/août est une période de vacances scolaires pour les Réunionnais.

Nous avons seulement fait une sortie plongée donc heureusement que nous avions prévu notre maillot de bain. Oui par contre la plongée est autorisée, car les autorités reconnaissent que les attaques de requin ne ciblent pas les plongeurs.

Nous logions à Petite Ile, au sud de l’île. La Réunion fait le double de la superficie de la Martinique, soit 2500 km2. Mais à cause du relief montagneux de l’île, les villes et habitations se concentrent principalement sur la côte rendant les distances et les temps de trajet assez longs.

Que faire en une semaine à la Réunion ? Le détail de nos journées

Voilà notre planning qui peut être réorganisé à votre guise. Vous pouvez cliquer sur les journées qui vous intéressent ou tout faire défiler 🙂

Une semaine à la Réunion, on commence par découverte du Sud Sauvage : de Saint Philippe à Sainte Rose

On débute notre exploration de l’île par le Sud. Au départ de Petite Ile, on atteint rapidement notre premier stop de la journée : la rivière de Langevin et la cascade Grand Galet juste au bord de la route. Et là bim, on en prend déjà plein les yeux ! Elle est incroyable avec au moins 8 bras d’eau. (Les cascades de Martinique ne peuvent même pas rivaliser ah ah…). Difficile de réussir à prendre la cascade dans son ensemble. Jugez par vous-même.

cascade de langevin grand galet
une semaine à la Réunion

On redescend un peu la route pour atteindre un sentier où l’on marche 15 minutes pour découvrir la Cascade de Trou Noir. Là aussi, un ensemble de plusieurs bras qui tombent dans un grand bassin bleu. Superbe.

cascade trou noir - réunion

Direction Saint Philippe pour le repas, à l’entrée de l’enclos du grand brûlé. Lolotte nous amène au restaurant la Case Volcan. Le principe est génial. En guise de carte, on nous apporte des amuse-bouche de tous les plats et des différents jus pour faire notre choix. Cela nous donne déjà un petit aperçu de la succulente gastronomie réunionnaise. Nos choix se portent sur du cabri massalé (de l’agneau), du poulet dakatine (à la cacahuète) et du boucané bringelles (porc aux aubergines). Un régal ! On vous recommande ce restaurant.

Puis on entre dans L’enclos par la route des laves. Il s’agit de l’enclos où lorsque le volcan du Piton de la Fournaise entre en éruption, déverse ses coulées de lave. Il reste de grandes traînées de lave noire séchée sur des kilomètres et des kilomètres. Un paysage lunaire au bord de la mer. Par endroit la végétation tente de repousser un peu. C’est magnifique et impressionnant. Des panneaux indiquent les années des différentes coulées de lave.

On arrive à la chapelle Notre-Dame des laves à Sainte-Rose qui a survécu à une coulée de lave en 1977. La lave s’est arrêtée juste devant sa porte !

une semaine à la Réunion - coulées de lave

On fait marche arrière pour rentrer à Petite Ile avec un stop à l’Anse des Cascades, espace aménagé qui a l’air idéal pour une journée pique-nique ou détente en famille. On y découvre une jolie forêt de palmiers aux troncs orange-dorés entourés de falaises d’où coulent plein de mini cascades en filets. Et en plus il y a une petite plagette avec de jolies barques de pêche. Un lieu hautement photogénique !

anse des cascades - une semaine à la Réunion

Fin de journée sur la plage de Grande Anse avec un très joli coucher de soleil aux couleurs violacées.

Sunset plage de Grande Anse - une semaine à la Réunion
Une semaine à la Réunion, la plage de Grande Anse

Jour 2 : Randonnée dans le cirque de Cilaos

Niveau : difficile !

Départ vers 9h en direction du centre de la Réunion, dans l’un des trois cirques de l’île : le cirque de Cilaos. On emprunte la folle route aux 400 virages ! Attention à ceux qui ont le mal des transports… Cette route sillonne le cirque de Cilaos au milieu des montagnes. Il fait un temps magnifique. C’est un superbe spectacle.

Une semaine à la Réunion - Cilaos

Après 2h de route, on atteint le point de départ de la randonnée de la Chapelle, une faille rocheuse qui se trouve tout au fond tout au fond du cirque de Cilaos… On nous avait prévenus que les randonnées à la Réunion étaient difficiles mais là… en guise d’entrée en matière on est servis !!!

On descend d’abord le long de la rivière pendant près de 45 minutes en la traversant de nombreuses fois. Petite remontée pendant 10-15 minutes puis on continue à descendre jusqu’au bord de la rivière, au fond du cirque… Quand on sait que la randonnée se fait en aller-retour par le même chemin, on se dit qu’il va falloir tout remonter ensuite !

Une fois tout en bas, ce n’est pas terminé, il faut continuer à progresser en escaladant de gros rochers et en faisant encore de nombreuses traversées de la rivière. Il n’y a pas vraiment d’indications du chemin à suivre. C’est assez fatigant et il fait un peu froid.

Pause pique-nique et enfin on s’approche de l’entrée de la faille. C’est impressionnant. Normalement on peut poursuivre au fond de la grotte pour voir une cascade. Mais comme il fait froid et qu’il nous faudrait marcher dans l’eau glacée jusqu’aux cuisses… on ne s’y aventure pas. Longue et fastidieuse remontée de 2 bonnes heures pour retrouver la civilisation !

On se détend les jambes en découvrant le centre-ville très mignon de Cilaos. C’est un charmant village de montagne, on se croirait dans les Alpes. Et on trouve du réconfort dans un café en dégustant… une bonne gaufre et un chocolat chaud ou capuccino ! Ce n’est pas les grandes chaleurs!

C’était difficile mais on a eu un bel aperçu de Cilaos. Des paysages montagnards magnifiques.

Jour 3, Une semaine à la Réunion : caler une journée détente pour ses muscles ! Observer les tortues à Saint Leu et plonger à Saint Gilles

Départ pour la côte ouest de l’île à Saint-Leu, pour visiter Kelonia, le centre d’observation et de soins des tortues marines. Attention, nous avions prévu de faire la visite guidée de 11h30 mais nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette idée. Trop de monde fait la queue et ce ne sera pas possible d’entrer à l’heure pour la visite guidée. Si vous voulez en bénéficier, venez en avance avant l’horaire prévu !

Nous avons donc parcouru le site en autonomie. C’est une belle visite, notamment avec des enfants ! On peut y voir des tortues en convalescence qui se rétablissent dans les bassins du parc. Et il y a une superbe vue sur le lagon depuis le 2e étage.

Bon alors c’est sûr que pour nous qui vivons en Martinique, voir des tortues en bassin, ne nous a pas beaucoup émus. On ne veut pas faire les gens blasés (!!!) mais on a souvent l’occasion de voir des tortues en mer ! Mais le site est une mine d’informations. Par exemple, on a enfin appris le temps de croissance entre un bébé tortue et sa taille adulte : entre 6 et 10 ans.

Pause déjeuner sur la jolie plage des 3 Bassins juste au Nord de Saint Leu : samossas, rougail saucisses et des saute-mines (nouilles sautées). Un régal.

Ensuite, nous avons rendez-vous à la marina de Saint Gilles pour une sortie plongée. (Pour une fois que la garde des enfants n’est pas un souci). Toujours une petite part d’appréhension avant de se retrouver à l’eau. Mais la plongée était très jolie au milieu de canyons créés par d’anciennes coulées de lave. Pas de coraux colorés mais on a pu observer de beaux et gros poissons. Baliste titan, baliste clown, poissons clowns dans leurs anémones, poissons papillons par exemple. Il y avait beaucoup de courant, la plongée était assez technique mais le moniteur nous a dit qu’on s’était bien débrouillés. (en fait il avait eu peur en nous voyant débarquer pas très à l’aise !) Nous avons plongé à la Bouée Sud Canyon au large de Saint Gilles pour les connaisseurs.

End of the day sur la très chic esplanade de Saint Gilles en cherchant au loin les baleines dans l’océan.

J4 : Que faire en une semaine à la Réunion ? Assister au lever de soleil au Maïdo, marché de Saint Paul et cascade des Aigrettes

Un must-do de son séjour d’une semaine à la Réunion !

Premier réveil nocturne du séjour (4h30), pour aller assister au lever du soleil au sommet du Maïdo avec vue sur tout le cirque de Mafate. 1h40 de route dont une bonne partie à slalomer dans la montagne. En arrivant en haut, il y a du monde mais c’est raisonnable. Par contre, ce qui n’est pas raisonnable c’est la température… Heureusement que grâce aux colocataires de Lolotte nous sommes bien équipés parce qu’il fait 4-5°C. Nous sommes à 2203m d’altitude !

Une semaine à la Réunion, lever de soleil au maido

Les premières lueurs oranges arrivent sur les montagnes et d’un coup, pfffiou le soleil pointe le bout de son nez. C’est magnifique. Le cirque de Mafate s’éclaire de plus en plus. On aperçoit des petits villages au fond. Il y a aussi une valse d’hélicoptères ! Le survol de Mafate au lever du soleil est une excursion classique.

On reprend la route vers St Paul et son marché. C’est un énorme marché juste en bord de mer avec de nombreux stands en tout genre : nourriture, vanille, rhums arrangés, vêtements, souvenirs et artisanat local, fruits et légumes, mais aussi olives, tapenades, charcuterie. Les odeurs et les couleurs sont merveilleuses. On a l’impression d’être dans le Sud de la France. Pendant notre balade, on aperçoit même au large quelques dauphins sauter depuis la plage. Un beau souvenir.

Pause déjeuner sur la jolie plage animée de Boucan-Canot où l’on déguste, accompagnés d’une bonne bière Dodo, les fameux sandwichs réunionnais : des gratinés.

Un gratiné aux « bouchons » pour LN, sa découverte coup de cœur culinaire de la Réunion. Il s’agit de petites bouchées cuites à la vapeur (un peu comme des raviolis chinois) entourées d’une pâte fondante et farcies de viande parfumée (porc ou poulet). On peut les déguster à l’apéritif accompagnés d’une sauce soja ou à l’intérieur d’un sandwich. Une merveille !

Ca ressemble à ça les bouchons ! Bien meilleurs que beaux… miam miam

Après ce festin, nous partons en exploration à la Cascade des Aigrettes… elle n’est pas simple d’accès et se mérite ! Pour y accéder, il faut soit passer dans l’eau froide sous une porte ou alors escalader une petite colline glissante à l’aide d’une corde. Mais ça en valait la peine, la cascade est magnifique.

J5 : Une activité phare à faire à la Réunion : un baptême de parapente !

En allant visiter le centre de soins des tortues à Saint Leu, on avait pu assister à un festival de vols et atterrissages en parapente sur la plage juste à côté. Des parapentistes par dizaines ! On avait tous les 2 eu des bons pour des baptêmes en parapente à nos anniversaires respectifs. Sans les enfants à gérer, c’était clairement l’occasion de tenter l’expérience. Et quelle expérience !! Surtout la préparation, ah bah non il n’y en pas eu… On vous raconte !

On monte tous les 3 en mini-bus jusqu’au lieu de décollage avec une fine équipe de moniteurs, rodés, qui enchaînent les sauts toute la journée. Une fois sur le spot, mince il pleut. Les moniteurs sont stressés pour leur matériel qui va être mouillé. A peine sortis de la voiture, aucun briefing, ni une ni deux, ils nous équipent. Et hop, ils nous disent de courir pour décoller !! Délirant. LN la première sans avoir le temps de réaliser… Et nous voilà en l’air. Il pleut et il fait froid ! C’est très joli mais finalement assez monotone car on vole toujours au même endroit et assez lentement. On survole Saint Leu et le lagon mais nous n’aurons pas la chance d’apercevoir de baleines, dommage…

Nous sommes contents d’avoir pu faire notre baptême mais finalement pas sûr de retenter l’expérience ailleurs.

Sunset sur le bord de mer de Saint Leu. Une Dodo et un dodo de bonne heure pour être prêts pour la randonnée au volcan….

J6 : Que faire à la Réunion en une semaine ? Randonner sur THE Piton de la Fournaise, of course !

Nouveau réveil à 4h30 pour un départ à 5h avec encore 1h30 de route pour aller grimper sur le Piton de la Fournaise, THE volcan ! La route sillonne dans la nuit. Au début on ne voit rien. En arrivant sur le parking, tout est dans les nuages. Pas de lever de soleil. On descend quand même dans l’enclos pour « commencer » la randonnée vers le cratère. Ça caille bien : pas plus de 4°C…

On marche sur une plaine de lave séchée, toujours dans les nuages, sans grande visibilité. Et bientôt sous une petite pluie fine et froide… Mais on n’abandonne pas, malgré la forte envie de certains ! On continue à monter en contournant le cratère pour y accéder. C’est abordable, ça ne monte pas trop raide puisqu’on tourne autour du sommet.

Enfin, après 2h30 de marche, on atteint le sommet, toujours dans les nuages. On est tout de même fiers d’y être arrivés. On distingue un peu le cratère.

Et soudain, oh miracle, les nuages se dissipent et la magie opère. Le trou est là devant nous, majestueux, énorme. On pourrait y mettre la Tour Eiffel !

Grosse pause sandwich et on attaque le trajet retour. C’est long mais cette fois bien dégagé donc on admire le paysage qu’on n’avait pas eu l’occasion de voir à l’aller. Un désert de lave. C’est incroyable. On se croirait sur la Lune. Dernière remontée de marches coriace pour retrouver la voiture… En tout on aura mis 6h en comptant la pause au cratère.

Pour rentrer, il fait jour et on découvre la route empruntée au petit matin qui slalome au milieu de la plaine des sables. Paysage encore une fois désertique mais sublime.

Samossas, bouchons, sieste et beach tennis sur la très belle et longue plage d’Etang Salé.

On termine cette journée sportive en musique par des concerts à St Leu. Bonne ambiance avec des dizaines de stands de bouffe ! Il suffit de faire son choix. Ce sera libanais pour nous. Encore une belle découverte.

J7 et J8 : Une autre randonnée incontournable à faire à la Réunion : un trek de plusieurs jours dans le cirque de Mafate

J7 : Le séjour touche à sa fin. On range nos affaires car nous partons pour 2 jours de randonnées dans le cirque de Mafate. Il y a 2h30 de route pour atteindre le point de départ de la première randonnée. Mais ça bouchonne et il y a des travaux.

On y arrive enfin. 13h30, début de la rando direction Ilet à Malheur par le sentier Scout. Sur le panneau, on nous indique 2h30. On trouve ça facile au début (parce qu’on croit justement que nous n’en aurons que pour 2h30…) Erreur ! Pause repas en prenant notre temps, sur une arête entre 2 précipices : le spot s’appelle les 2 Fesses !

Et on continue à descendre pendant 2 grosses heures interminables ! On finit par arriver à Ilet-à-Malheur, bourg où nous avons réservé pour la nuit. On y arrive vers 17h30 soit après 4h de marche avec une pause. Dur dur. Ilet-à-Malheur est un minuscule hameau ! On trouve des bières dans la petite épicerie. Ouf ! Il y a une école pour les quelques enfants du hameau. Notre hôte nous expliquera qu’il n’y a que 2 élèves ! Et à peine une dizaine à Aurère dans le hameau voisin. Le maître vient d’ailleurs à pied (par le même chemin que nous avons emprunté…) tous les lundis, loge sur place et repart le vendredi soir en sens inverse… C’est dingue.

A 19h, nous avons rendez-vous dans notre gîte (chez Gigi) pour un festin après l’effort :

  • Rhum arrangé cannelle, purée de chouchous (= les cristophines de Martinique) et salade verte
  • Boucané (gros morceaux de lard fumé) à la papaye
  • Carri de canard
  • Riz et lentilles
  • Beignets de bananes

Un repas délicieux. Dodo dans la chambre dortoir ^^

J8 : Réveil à 7h20 pour le petit-dej à 7h30 mais notre hôte s’est trompé d’horaire… Il avait prévu 8h, dommage pour nous !

Et c’est parti pour cette longue remontée. Mais cette fois, on est prêts psychologiquement à marcher 5h. On prend notre temps. On atteint d’abord Aurère après 45 minutes, le hameau voisin, un peu plus gros.

Puis ça monte progressivement et le paysage du cirque de Mafate est à couper le souffle. Vue sur les pitons et le Maïdo.

Traversées de rivières, passerelles à flanc de falaises, échelles ! C’est une très belle rando qui se fait bien finalement. Les dernières 45 minutes sont les plus dures car c’est de la grosse montée bien raide pour terminer…

Mais on a réussi ! On l’a fait. Des belles randonnées à la Réunion en nous surpassant !

La fierté !

On reprend la route à travers le cirque de Salazie qui regorge lui aussi de belles et immenses cascades : le voile de la mariée, cascade blanche, pisse en l’air !

Dernière session shopping, souvenirs et bouchons à Hell-Bourg, village à avoir été classé plus beau village de France.

Fin du séjour à Saint Denis, dans un airbnb avec… jacuzzi, qui fait bien plaisir pour se détendre après nos 2 jours de randos !

Une semaine à la Réunion ? Notre avis final !

Nous avons adoré découvrir la Réunion de manière sportive, variée et intense. On en a vraiment pris plein les yeux grâce à tous les cirques de l’île. Une semaine à la Réunion, c’était certes court mais avec un programme intense et bien chargé, on peut déjà en voir beaucoup.

Si vous aimez mériter une vue ou un paysage magnifique en faisant une grosse randonnée, la Réunion est faite pour vous. En plus, vous l’avez compris par nos nombreuses photos de nourriture, on y mange très très bien ! C’est un bon combiné : effort physique et réconfort culinaire !

On a croisé de nombreuses familles avec enfants, donc c’est aussi possible avec les kids mais nous ne pourrons pas vous donner de conseils pour cette fois-ci !

Alors ce carnet de route de la Réunion vous a plu ? La Réunion vous tente ? Vous y êtes déjà allés ? Dites-nous le en commentaire ici, ou sur l’un de nos différents réseaux ! N’hésitez pas à liker, commenter, partager cet article ! A bientôt 🤍

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.