Chine

Pékin, la Cité Interdite et la Grande Muraille

Nous sommes arrivés à Pékin le 1er décembre au matin après un nouveau trajet nocturne en train. Ca y est, nous voilà dans la capitale chinoise !

Après avoir posé nos sacs à l’hôtel, nous descendons à pieds en direction de la fameuse place Tien’Anmen en contournant les murs de la Cité Interdite. Nous voilà donc devant le portrait de Mao et les nombreux gardes chinois (petite séance photos).

Pékin, la Cité Interdite et la Grande Muraille

Puis nous traversons la rue par un passage souterrain pour poser le pied sur la place Tien’Anmen, la plus grande place du monde !

Ouah, c’est vrai que c’est grand : on admire les beaux bâtiments qui l’entourent et le mausolée de Mao. On se dirige vers le sud de la place tandis que le froid nous gagne : il fait à peine 4 degrés et nous faisons du sur place (les manteaux que nous avons achetés à Xi’an ne sont pas de trop…). On prend le métro pour se rendre dans un autre quartier avec des restos pour manger et se réchauffer : au menu, anguille cuisinée avec plein de saveurs, un régal !

Vendredi 2 décembre, surprise en ouvrant les rideaux : il neige !!! Il y a du brouillard, c’est très humide et les toits sont tout blancs ! Cela ne nous empêche pas de visiter la Cité Interdite, comme prévu. Nous achetons nos tickets d’entrée ainsi qu’un audioguide pour en savoir un peu plus sur la demeure des empereurs pendant plus de 500 ans.

Pékin, la Cité Interdite et la Grande Muraille

Il y a tout d’abord au centre 3 grandes salles séparées par des cours (en fait, toute la cité est comme ça : les salles ne communiquent pas directement entre elles) avec d’immenses colonnes portant le toit typique. Puis de chaque coté, de nombreux pavillons servaient de demeures aux impératrices ou lieux de vie quotidienne (pharmacie, horlogerie, salle d’enseignement…). Bref, il y a des pavillons, des cours et des couloirs un peu partout. Tout au Nord, il y a le jardin avec quelques pagodes, rochers et des cyprès. On mange un plat de riz en vitesse et on termine la visite car nous avons très très froid. Le soir, nous décidons de goûter au fameux canard laqué pékinois (voir article plus loin).

Samedi 3 décembre, aujourd’hui est un grand jour : lever tôt, ptit déj rapide, trajet en mini-bus d’environ 1h30 direction Mutianyu (comme nous l’a conseillé quelqu’un qui se reconnaîtra), nous allons sur la Grand Muraille !!! En plus, le temps s’est complètement dégagé, il fait un grand ciel bleu ! Arrivés sur place, nous prenons un télésiège pour monter au pied de la muraille. Ca y est, nos pieds foulent cette merveille tant attendue ! Nous sommes à la tour n°6 et nous prenons sur la gauche jusque la tour n°22, soit un trajet de 2h30 aller-retour. Nous admirons la muraille qui serpente au milieu des montagnes avec les tours de guets qui se succèdent. Ca tourne un peu, ça monte, ça descend, au grès du relief de la montagne. Nous faisons la rencontre de Nathalie, une française ; nous pouvons ainsi parler en français à une autre personne que nous deux depuis le début du voyage… Lorsque l’on s’approche de la tour 22, on aperçoit une énorme montée de marches ! Et c’est parti ! Une fois en haut, c’est vrai que la vue valait le coup d’œil, c’est impressionnant car on comprend bien que nous n’avons vu qu’une infime partie des 6000 km de long que comptent la muraille.

Pékin, la Cité Interdite et la Grande Muraille

On fait le trajet retour, toujours sous un soleil superbe. Pour redescendre, ce n’est plus le télésiège, mais le toboggan, sorte de luge d’été : à fond les ballons ! Puis repas à la chinoise, avec les autres touristes, c’est-à-dire, autour d’un grande table ronde, un plateau tournant au centre permettant de se servir facilement dans les onze plats préparés. Un bon régal après cette marche ! Sur la route du retour, on fait un crochet pour voir le stade olympique de Beijing 2008, le « nid d’oiseau ». A la fin de cette grosse journée, on s’endort avec la Grande Muraille dans la tête.


Article original rédigé par lnetgueg et publié sur Le monde by LN et Gueg
Reproduction interdite sans autorisation
Source: Chine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.