Sainte Lucie

Un week-end sur l’île de Sainte-Lucie : Rodney Bay

En Martinique, il y a 2 jours fériés à la Toussaint : le  1er et le 2 novembre. Cela nous a permis d’avoir un week-end de 4 jours et de partir visiter l’île de Sainte Lucie. A 40 km au Sud de la Martinique, 1h30 de bateau pour s’y rendre, on ne s’imaginait pas que le trajet prendrait tant de temps !! Mais en fait, c’est un changement de pays, donc tampon sur le passeport, passage de douane etc… Nous allons vous raconter ce petit séjour dépaysant !

Jeudi 1er novembre, départ pour l’île de Sainte Lucie

Le départ du bateau de la compagnie Express des Iles est prévu à 13h15. Un copain nous dépose au port vers 11h30. On enregistre nos bagages, on fait vérifier nos passeports par la police, on mange, on patiente un peu. Jusque-là tout va bien. Puis on monte à bord et on démarre enfin avec 45 minutes de retard direction la capitale de l’île de Sainte Lucie, Castries. (Il est donc 14h).

Sainte Lucie

On quitte Fort de France, vue sur le Fort et la Tour Lumina depuis la mer.

Sainte Lucie
Sainte Lucie

Arrivés en pleine mer, ça commence à bien secouer… Les minutes passent très lentement. Nana commence à avoir un peu peur. Heureusement Jojo dort, bercé par la mer !

Mais ouf, on voit se dessiner au loin les côtes de Sainte Lucie. Vers 15h30 comme prévu, on accoste mais le périple n’est pas terminé… A la sortie du bateau, une longue attente commence. Il y a 3 guichets de contrôle des passeports. 2 sont pour les résidents et 1 pour les visiteurs !!! Et le policier prend beaucoup de temps à vérifier chaque passeport… 1h30 plus tard, (17h) notre passeport tamponné, on peut aller récupérer nos valises. On sort du port. Pas de difficultés à trouver un taxi pour nous amener à Rodney Bay, il y en a plein à attendre les passagers du bateau. Sauf qu’il y a pas mal de bouchons dus à tous les taxis qui sortent en même temps et au trafic de fin de journée. Le chauffeur décide de prendre une route alternative dans la montagne… 2e mal de mer de la journée dans les routes sinueuses. Ça nous donne un petit aperçu de l’île, ça change beaucoup par rapport à la Martinique. 40 minutes plus tard (au lieu de 15 minutes par l’autre route) nous arrivons à Rodney Bay. Là, le chauffeur a encore du mal à localiser notre location mais finit par nous y déposer. Fin du périple : 17h45…

Mais les enfants ont été super calmes et patients. D’où cette nouvelle devise : si les enfants ne râlent pas, ne pleurent pas, ne se rendent compte de rien, nous adultes, devons prendre notre mal en patience et ne pas râler non plus !

On part à la recherche d’un repas pour le soir. On trouve une grande aire de jeux avec juste à côté un bar et d’un grill qui propose du poulet au barbecue. Parfait de pouvoir combiner le repas et des jeux pour les enfants.

Rodney Bay, Sainte Lucie

Vendredi 2 novembre, découverte de Rodney Bay

Dès le réveil et le petit déjeuner englouti, on va tester la piscine de la résidence ! Nana et Jojo sont ravis car ils réclamaient depuis un moment d’aller dans une piscine !

Sainte Lucie

Puis on va sur la plage de Reduit Beach, à 2 minutes à peine de notre appartement. On y arrive tôt, il y a encore peu de monde et nous avons la chance d’être tout au bout de la plage, loin des complexes hôteliers et des lignes de parasols. C’est magnifique. Une eau claire, limpide et chaude, bordée d’un sable blanc et fin. On est très proche de la plage paradisiaque. 

Sainte Lucie
Réduit Beach à Sainte Lucie
Sainte Lucie
Sainte Lucie

De nombreux vendeurs, tous à la mode rasta, reggae man, gros foulard sur la tête, à la cool, viennent te faire des check avec le poing et parler aux enfants ! Ambiance reggae sur l’île de Sainte Lucie !

Sainte Lucie
Sainte Lucie

Après la sieste de Jojo, on se dit qu’on aimerait bien changer de plage. Dans le Lonely Planet, on nous présente une belle crique (Smugglers Cove) pas très loin de là où nous sommes. Mais nous ne sommes pas véhiculés. On retourne sur la plage pour prendre un taxi boat. Là encore, ça secoue un peu. Nana n’est à nouveau pas très rassurée.

Sainte Lucie
Sainte Lucie
Sainte Lucie

En plus, une fois arrivés devant la plage, le reggae man du taxi nous annonce qu’il y a un hotel resort sur cette plage et qu’elle n’est du coup plus vraiment paradisiaque. (Vous noterez qu’il s’est bien gardé de nous le dire avant de nous embarquer dans le bateau !)

Sainte Lucie

(En effet, ce n’est plus vraiment paradisiaque et isolé !)

Bref, ça nous a permis de contourner la presqu’ile de Pigeon Island et de faire un tour de bateau.

Sainte Lucie

Le capitaine reggae nous dépose à l’autre bout de Reduit Beach d’où on peut se promener sur la plage d’un hôtel chic (complexe pour adults only ! Ambiance !)

Sainte Lucie
Sainte Lucie

 (Mousse party dans la piscine !)

Puis il nous ramène sur notre petit bout de plage à nous, bien plus calme où les enfants jouent encore longtemps dans le sable et dans l’eau.

Sainte Lucie

Une belle journée de repos !

La suite du week-end dans le second article sur Sainte Lucie avec la découverte des Pitons et de la Soufrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.